• Bonjour à tous

     

    Un grand merci à vous tous pour votre implication sans faille et à votre générosité pour organiser cette soirée qui a été fort appréciée, par l’ensemble des participants.

    soirée famille du 23 juin 2017

    D'autre photos ICI.

    Le ciel nous a été clément, les discussions bon train, des retrouvailles avec des blessés, qui se remettent petit à petit de leur mauvais souvenirs et que l’on souhaite voir remonter rapidement sur leur vélo.

    En un mot “ L’USSCT N’EST PAS MORTE “

     

    Petit rappel : Au plan national l’accidentologie a décuplé  soit 1 accident tous les jours

    Responsabilité cyclos 80%

     

    André SOLER   

     

    PS; Un grand merci à toutes les bonnes âmes qui ont participé au rangement de tout le matériel après le repas.

    Philippe


  •  

    Rappel:

    Comme convenu à la réunion du mardi 4 juin, l'horaire de départ des sorties club a été fixé à:

     

     

    170610 Rappel


  •                                                     13 et 14 mai - LE VENTOUX

     11h sommet des gorges de le Nesque.

    13_14mai 2017 Le Ventoux

     Le groupe avait opté pour le tour dû Ventoux Très belle sortie à mon compteur 114 km 1400 dénivelé 22 de moyenne tres beau paysage et beau temps Dominique Santo et Luc ont pris la direction du sommet après la sortie de Bedoin Pour ma part je ne les ai pas revus car à Malaucéne j'ai quitté le groupe pour rejoindre la maison de mon fils Voilà le condensé de la journée Demain en principe c'est l'attaque du géant de Provence. Quelques lignes écrites par Jean-Pierre L.

     

    Compte rendu écrit par Claude B.
    Avec Jean nous optons pour l’arrivée au gite La Sidoine à Crillon le Brave, la veille, pour avoir une bonne nuit de sommeil avant de nous lancer à l’assaut du Ventoux.

    Nous faisons la route sous l’orage et sommes très inquiets pour le lendemain. Après avoir passé Grignan nous retrouvons enfin un peu de ciel bleu, ouf! nous reprenons le sourire.

    Sur place nous rejoignons Maryvonne et Michel qui passent quelques jours de vacances dans la région. Petit souper bien sympa dans un petit restaurant de Ste Collombe (petit village situé après Bédoin sur la route du Ventoux).

    Samedi matin grand beau, le Ventoux est bien dégagé, la journée commence bien. Le départ est prévu vers 10h30 donc pas de stress. A peine avons nous le temps de prendre le petit déjeuner, il est 8h30 les copains qui ont pris la route le matin (Michèle, Santo, Pierre, Robert, Dominique, Luc) arrivent déjà. Puis voilà Jean Pierre il loge chez son fils dans les environs. Déballage des sacs, des vélos, on s’habille, se déshabille, la pluie est prévue pour l’après midi, oui, mais à quelle heure? Fait-on le Ventoux aujourd’hui ? ou plutôt demain puisque la météo est donnée plus favorable? Va t’on avoir froid? Un peu d’incertitude et de flottement.

    Maryvonne nous rejoint elle aussi, nous sommes au complet. Décision prise, nous formons deux groupes, l’équipe de pointe, Dominique, Luc, Santo feront le Ventoux par Bédoin puis descente par Malaucène, Suzette (petit village près des dentelles de Montmirail) et retour par le Barroux et Caromb. Le reste du groupe, c’est à dire Michèle, Maryvonne, Jean, Jean Pierre, Pierre, Robert et moi optons pour le tour du Ventoux.

    Nous traversons Bédoin, puis Flassan, Villes sur Auzon et nous voilà sur ce beau parcours des Gorges de la Nesque. Nous roulons tranquillement en peloton pour bien profiter du magnifique paysage, des odeurs de thym et de garrigue. La montée est douce et la route bien agréable. Arrêt photo incontournable au belvédère, avec un superbe point de vue sur le Ventoux en arrière plan.
    Nous descendons ensuite vers Monieux joli petit village médiéval accroché à flan de colline. Puis le paysage change, nous circulons à présent entre les champs de lavande jusqu’à Sault.

    Un petit regret, la lavande n’est pas encore fleurie, dommage, il nous faudra revenir plus tard pour voir les champs se colorer et embaumer. Le village de Sault est accroché à flan de colline, ou une belle esplanade en balcon au dessus de la vallée, nous accueille pour notre pause casse croûte. Les nuages commencent à s’accumuler sur le sommet du Ventoux mais rien d’inquiétant. Après avoir bu un bon café au soleil en terrasse, nous voilà repartis. Nous traversons Aurel village provençal typique de la région. La route descend légèrement c’est un régal. Un peu avant Montbrun les bains, nous bifurquons direction Brantes. Là, nous bénéficions de quelques kilomètres reposants au fond d’un vallon. Puis c’est la remontée sur Mollans sur Ouvèze. Petit coup de chaud pendant la grimpette, le soleil est maintenant bien présent et les pentes caillouteuses font un peu office de four. Arrivés à Mollans nous décidons d’éviter les routes trop fréquentées par les voitures et de passer par Veaux. Cette petite route est vraiment très sympa. Elle serpente dans les collines en une succession de côtes soutenues et de descentes, nous croiserons d’ailleurs plus de cyclistes que de voitures.

    Enfin c’est la descente sur Malaucène. Il ne nous reste maintenant plus qu’à franchir le col de la Madeleine qui ne présente aucune difficulté pour rejoindre notre gite. Ballade de 106 kms et environ 1400m de dénivelée. Nous sommes à peine arrivés que déjà Dominique,Luc et Santo nous rejoignent. Cette première journée semble avoir comblé tous les Sassenageois et les parcours sont commentés avec animation autour d’une boisson fraiche. Pour le repas du soir Agnes et Michel se joignent à l’équipe pour un repas bien apprécié et convivial, au restaurant “Pasta et Basta“ à Bédoin. Dimanche matin, la météo ne s’est pas trompée, il fait beau bien que le ciel soit un peu voilé. Un peu d’inquiétude quand même pour certains et surtout certaines avant de nous attaquer au plat de résistance, “le Ventoux“.

    Nos jambes vont elles nous permettre d’aller jusqu’au sommet??? Comme la veille nous formons deux groupes, Dominique Luc et Santo partirons par les Georges de la Nesque et ferons l’ascension du Ventoux par Sault, pendant que nous grimperons côté Bedoin. Voilà c’est parti. Nous roulons groupés jusqu’à Ste Collombe puis ensuite chacun attaque la montée à son rythme comme il peut. Ce n’est pas la meilleure journée côté circulation car il y a une fête du bois un peu avant d’arriver au chalet Reynard d’où beaucoup de voitures. La montée est toujours aussi difficile, mon compteur semble bloqué sur 7km/h, patience donc, ce sera long. Je m’économise au maximum, il faut arriver au sommet.

    Voilà enfin le chalet Reynard,

    13_14mai 2017 Le Ventoux

    dans mon souvenir le semblant de replat était plus long, dommage. Le sommet est maintenant à portée de main, plus que…, non encore 6 kms. Par chance le ciel est toujours voilé et une petite brise se charge de me rafraîchir. Les photographes comme toujours sont à l’oeuvre dans des derniers kilomètres pour immortaliser l’évènement et remplir nos poches de leurs cartes de visite.

    Ce n’est vraiment pas le jour côté tranquillité, c’est maintenant un regroupement de jeeps qui s’offre également le Ventoux. Pour les fans de Jeep, c’est un beau défilé. Le côté négatif c’est le bruit, les gaz d’échappements, beurk… j’aurai apprécié un peu plus de calme, mais la route est à tout le monde il faut bien la partager. Ce paysage minéral grandiose compense largement ces petits désagréments. Le sommet se rapproche et je commence à voir des maillots à nos couleurs qui s’agitent tout là haut. Un peu de slalom entre les jeeps pour passer ce dernier virage bien raide à mon gout et ouf, enfin pied à terre.

    13_14mai 2017 Le Ventoux

    Je suis accueillie par Maryvonne, Pierre et Robert qui eux sont arrivés il y a…longtemps pour les premiers. Pierre commence d’ailleurs à avoir les mains gelées.

    Tout de suite nous immortalisons l’évènement avec les traditionnelles photos du sommet. Puis arrivent Michèle et ensuite Jean. Grand moment d’euphorie, nous sommes tous réunis au sommet. On l’a eu ce Ventoux, nous sommes là, tous ensembles c’est magique. Nous savourons notre plaisir, prenons quelques photos du groupe au complet. Il nous manque toutefois Jean Pierre qui lui est déjà reparti pour la région Bordelaise. Rapidement nous nous engageons dans la descente côté nord via Malaucène, la température est très fraiche. Il y a encore un peu de neige sur les talus, mais quel bonheur la route n’a pas encore été ouverte à la circulation pour la saison estivale il n’y a donc pas de voiture, un vrai luxe. Si la montée est longue, la descente l’est elle aussi.

    Michèle nous fait quelques émotions avec une roue musicale mais pas très mélodieuse. Après vérification des freins, des pneus, impossible de détecter la source de ce bruit. Nous finissons donc la descente tranquillement sans prendre de risque inutile en profitant du paysage. Un peu avant Malaucène, regroupement sur une aire de pique nique pour la pose casse croûte bien méritée. Maryvonne nous quitte rapidement pour joindre Michel qui l’attend à Bedoin, pendant que nous nous installons confortablement au soleil pour attendre notre équipe de pointe avec qui nous nous sommes donnés rendez vous afin de finir le parcours tous ensembles.

    Le temps de manger notre sandwich, voilà nos trois compères qui nous rejoignent déjà. Juste de l’autre côté de la route, un restaurant nous accueille pour un café, une bière, etc… le sourire est sur toutes les lèvres, il fait beau, notre week-end est une réussite, nous sommes heureux. Il faut toutefois penser au retour, alors nous regagnons Malaucène, le col de la Madeleine, tiens, nous avons déjà fait sa connaissance hier, et roulons en ploton jusqu’au gite.
    Un tuyau d’arrosage fera office de douche, histoire de se rafraichir avant de reprendre la route. Pour clore cette escapade, nous ferons une petite escale à la cave de Beaumes de Venise puis retour direction Grenoble et ses environs, avec de belles images plein la tête.

    Toutes les photos sont ici.

     

    Claude B.

     

     


  • Info de la part de Denis Vitiel (comité directeur de la fédération)

    Sécurité – Technique – VAE & Pratiques utilitaires

     

    Les voies sur berges de Grenoble sont des voies vertes et donc définies par l'article R 110-2 complété par le R 412-7 et le R 417-10

    Plus d'infos sur legifrance

    le code de la route:

    Article R110-2

    Pour l'application du présent code, les termes ci-après ont le sens qui leur est donné dans le présent article :

    -agglomération : espace sur lequel sont groupés des immeubles bâtis rapprochés et dont l'entrée et la sortie sont signalées par des panneaux placés à cet effet le long de la route qui le traverse ou qui le borde ;

    -aire piétonne : section ou ensemble de sections de voies en agglomération, hors routes à grande circulation, constituant une zone affectée à la circulation des piétons de façon temporaire ou permanente. Dans cette zone, sous réserve des dispositions de l'article R. 431-9, seuls les véhicules nécessaires à la desserte interne de la zone sont autorisés à circuler à l'allure du pas et les piétons sont prioritaires sur ceux-ci. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation.

    -arrêt : immobilisation momentanée d'un véhicule sur une route durant le temps nécessaire pour permettre la montée ou la descente de personnes, le chargement ou le déchargement du véhicule, le conducteur restant aux commandes de celui-ci ou à proximité pour pouvoir, le cas échéant, le déplacer ;

    -bande cyclable : voie exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues sur une chaussée à plusieurs voies ;

    -bande d'arrêt d'urgence : partie d'un accotement située en bordure de la chaussée et spécialement réalisée pour permettre, en cas de nécessité absolue, l'arrêt ou le stationnement des véhicules ;

    -bretelle de raccordement autoroutière : route reliant les autoroutes au reste du réseau routier ;

    -carrefour à sens giratoire : place ou carrefour comportant un terre-plein central matériellement infranchissable, ceinturé par une chaussée mise à sens unique par la droite sur laquelle débouchent différentes routes et annoncé par une signalisation spécifique. Toutefois, , les carrefours à sens giratoire peuvent comporter un terre-plein central matériellement franchissable, qui peut être chevauché par les conducteurs lorsque l'encombrement de leur véhicule rend cette manoeuvre indispensable ;

    -chaussée : partie (s) de la route normalement utilisée (s) pour la circulation des véhicules ;

    -intersection : lieu de jonction ou de croisement à niveau de deux ou plusieurs chaussées, quels que soient le ou les angles des axes de ces chaussées ;

    -piste cyclable : chaussée exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues ;

    -stationnement : immobilisation d'un véhicule sur la route hors les circonstances caractérisant l'arrêt ;

    -voie de circulation : subdivision de la chaussée ayant une largeur suffisante pour permettre la circulation d'une file de véhicules ;

    -voie verte : route exclusivement réservée à la circulation des véhicules non motorisés, des piétons et des cavaliers ;

    -zone de rencontre : section ou ensemble de sections de voies en agglomération constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, les piétons sont autorisés à circuler sur la chaussée sans y stationner et bénéficient de la priorité sur les véhicules. La vitesse des véhicules y est limitée à 20 km/ h. Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, sauf dispositions différentes prises par l'autorité investie du pouvoir de police. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l'ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable.

    -zone 30 : section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30 km/ h. Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, sauf dispositions différentes prises par l'autorité investie du pouvoir de police. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l'ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable.

     

    Article R412-7

    I.-Les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée.

    Toutefois, ils peuvent franchir un trottoir, à partir de l'accès le plus proche, pour rejoindre ou quitter les accès carrossables des immeubles riverains ou des accès non ouverts à la circulation publique.

    Ils peuvent également le franchir pour rejoindre une autre chaussée s'il existe un aménagement à cet effet.

    Les engins d'entretien du trottoir peuvent y circuler dans l'exercice de leur mission, sauf dispositions contraires prises par l'autorité investie du pouvoir de police.

    Dans l'exercice de leur mission, les véhicules d'entretien des voies du domaine public routier peuvent circuler et s'arrêter sur les bandes cyclables, les pistes cyclables et les voies vertes.

    Les véhicules de collecte des ordures ménagères peuvent circuler et s'arrêter sur les bandes cyclables dans leur sens de circulation pour la réalisation des opérations de collecte de la section de rue concernée.

    II.-Lorsque, sur la chaussée, une voie de circulation réservée à certaines catégories de véhicules est matérialisée, les conducteurs d'autres catégories de véhicules ne doivent pas circuler sur cette voie. Les conducteurs de véhicules motorisés ne doivent pas circuler sur une voie verte, ni dans une aire piétonne à l'exception des cas prévus par les règles de circulation mentionnées à l'article R. 411-3.

    III.-Sous réserve de l'application des dispositions des deuxième à sixième alinéas du I, le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 4e classe.

     

     

     

    Article R417-10

    I.-Tout véhicule à l'arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à gêner le moins possible la circulation.

    II.-Est considéré comme gênant la circulation publique l'arrêt ou le stationnement d'un véhicule :

    1° Sur les trottoirs lorsqu'il s'agit d'une motocyclette, d'un tricycle à moteur ou d'un cyclomoteur ;

    1° bis Abrogé ;

    2° Sur les emplacements réservés à l'arrêt ou au stationnement des véhicules de transport public de voyageurs, des taxis, des véhicules titulaires du label " autopartage prévu par le décret n° 2012-280 du 28 février 2012 relatif au label " autopartage " ou des véhicules affectés à un service public l'autorité investie du pouvoir de police peut toutefois définir par arrêté les horaires pendant lesquels le stationnement est autorisé ;

    3° Entre le bord de la chaussée et une ligne continue lorsque la largeur de la voie restant libre entre cette ligne et le véhicule ne permet pas à un autre véhicule de circuler sans franchir ou chevaucher la ligne ;

    4° Abrogé ;

    5° Sur les emplacements où le véhicule empêche soit l'accès à un autre véhicule à l'arrêt ou en stationnement, soit le dégagement de ce dernier ;

    6° Sur les ponts, dans les passages souterrains, tunnels et sous les passages supérieurs, sauf dispositions différentes prises par l'autorité investie du pouvoir de police ;

    7° Abrogé ;

    8° (abrogé) ;

    9° Sur les bandes d'arrêt d'urgence, sauf cas de nécessité absolue ;

    10° Sur une voie publique spécialement désignée par arrêté de l'autorité investie du pouvoir de police municipale.

    III.-Est également considéré comme gênant la circulation publique le stationnement d'un véhicule :

    1° Devant les entrées carrossables des immeubles riverains ;

    2° En double file, sauf en ce qui concerne les cycles à deux roues, les cyclomoteurs à deux roues et les motocyclettes sans side-car ;

    3° Devant les dispositifs destinés à la recharge en énergie des véhicules électriques ;

    4° Sur les emplacements réservés à l'arrêt ou au stationnement des véhicules de livraison l'autorité investie du pouvoir de police peut toutefois définir par arrêté les horaires pendant lesquels le stationnement est autorisé ;

    5° Dans les zones de rencontre, en dehors des emplacements aménagés à cet effet ;

    6° Dans les aires piétonnes, à l'exception des cycles sur les emplacements aménagés à cet effet ;

    7° Au-dessus des accès signalés à des installations souterraines.

    IV.-Tout arrêt ou stationnement gênant prévu par le présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe.

    V.-Lorsque le conducteur ou le propriétaire du véhicule est absent ou refuse, malgré l'injonction des agents, de faire cesser le stationnement gênant, l'immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

     


  • Sortie du mercredi 22 mars

     

    Beaucoup de cyclistes ce matin au RV à 9h. Nous avons tous pris la digue jusqu'à St Quentin. Premier départ de Michel Lapart qui continue la piste, les autres vont sur Tullins Cras. Nouvelle séparation: le gros du groupe continue sur Vitilieu. André, Vitto, Jean-Louis et moi nous allons vers l'Albenc. On retrouve Michel sur la montée de Roche Brune. Vitto et André sont rentrés très vite. Pour Michel, Jean-Louis et moi le retour a été plus cool! Bonne sortie de reprise un peu plus vallonnée que celles de la semaine dernière: 70 Kms arrivée à 12h30

    Chantal A.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique