• Ma sortie de Dimanche

    Dimanche 21 octobre 2018
    N'ayant pas pu sortir avec le groupe du samedi (sport petit-fils oblige) je suis donc sorti en solitaire.
    Parti à 8h15, je me suis rapidement arrêté, pour régler de nouveau ma cale. A ce sujet, il faudra que je questionne un connaisseur. Petite Buisse, croix Bayard, les brouillards apparaissent, je ne pense pas que  les près soient gelés blancs (quoique???). Mes genoux vont bien, surtout à l'allure à laquelle je roule. Seul je peux imprimer une allure plus modérée.
    Miribel les Echelles et à la sortie dirction Voissant. Le brouillard est maintenant très dense, le seuil de dangerosité est atteint. pas prudent l'gars. je ne reconnais plus rien, j'ai l'impression d'évoluer sur une planète inconnue. Heureusement la circulation automobile n'est pas importante. J'attends le sommet et attaque la descente sur Voissant.Inutile de vous dire que je ne suis pas prêt à enlever une épaisseur. Des goutelettes perlent de mon casque et mes manchettes sont toutes humides. Ce n'est pas le gros froid comme on le connait, mais cette humidité....  Dans les nombreux lacets, un "fou" me dépasse à vélo: pas de casque, pas tout jeune et sauf erreur je n'ai pas entendu de "salut". Peu m'importe de toute façon. Je le retrouve au carrefour de Voissant, apparemment il se dirige vers St Albin de Vaulserre.A une certaine époque, nous empruntions souvent ses routes avec le club de Fontaine lors de leur traditionnelle randonnée...A Voissant se trouvait un ravitaillement. Puisque je parle de bouffe, il est temps que je mange une barre énergétique, je vais avoir besoin d'énergie.
    J'ai récemment changée ma roue libre, je suis passé de 27 dents à 25. Je vais en recommander une autre soit 27 voire plus, J'ai présumé de mes capacités. Je ne pédale pas assez souple dans les bosses. J'ai également un déficit musculaire, c'est indéniable et visible à l'oeil.
    la Chapelle de Merlas, puis Merlas et toujours dans cette purée.

     

     

    Ma sortie de Dimanche

    Inquiétant aussi, tous ces chasseurs que l'on entend à proximité. J'espère qu'il ne me confondront pas avec un sanglier, où un vététiste. Puisque maintenant, ils tirent et vont vérifier après sur quoi ils ont tiré. PAUVRE FRANCE!!!
    Enfin la descente est amorcée, vers 12h15 je sors du brouillard peu avant St Nicolas de Macherin. Peu après, je vire à droite et petit coup de cul de Tolvon. La Croix Bayard, je me sens mieux (sans doute la barre énergétique (lol) et décide de monter à St Julien de Ratz. Col de la Placette, Voreppe et retour que je ferais dans les roues de deux vététistes assistés et deux vélos traditionnels. Un petit repas, et coucher très tôt (18h00). Oui, vous avez très bien lu, le contrecoup...

    Moins de 10mn pour écrire ce petit CR. Alors pourquoi n'y a t'il pas plus de personnes pour rédiger un petit texte?
    Le sujet sera abordé en AG.Comptez sur moi...

    PHILIPPE