• mercredi 15 mars 2017

     

                                                      SORTIE DU MERCREDI 15 MARS 2017

    Cptes rendus des sorties

     

    Un petit compte- rendu de cette sortie car je dois avouer avec humilité,  ma panne (pas sexuelle) mais bien physique de mes petites jambes peu musclées pour une sortie qui devait être une promenade de santé,  et, qui a fini pour moi par un effondrement psychique (plus de belles filles dans la brume de mes yeux)et morale (mon « classard » -Pierre-le-Grand (lol), me poussant dans le dos, oui que dans le dos !!!! (re-lol) pour rallier avec peine la fin de mon calvaire, non plutôt de la piste .

     

    Voilà ce matin là, mercredi 15 mars 2017 à 9h au lieu-dit du  rendez-vous habituel stade du skate park à Sassenage (précision on sait jamais ….)

     

    Les « forçats » de la semaine étaient nombreux.

    Mario C.  Robert F. , Pierre G. Vito I., Maryvonne D. notre coach Joseph V, Marc et Chantal, André J. Michel L Charles R. jean F, Jean-Marie F, Jean-Paul G,  ……………………………(voir avec Maryvonne pour les présents, je m‘en rappelle plus).   

     

    Beaucoup de discussions avant le départ . Joseph établissant, en fonction des propositions des uns et des autres une sortie adaptée à la forme de chacun.

    Bref à 9h  pétantes, il fait beau, un peu frisquet, le top du départ est donné.

    Nous voilà sur la piste, l’allure est cadencée par le coup de pédale de Joseph. Pour ma part cela me va bien et reste à l’arrière comme d’habitude, (comme à l’école quand j’étais petit ; ben ! oui je n’ai pas grandi …..)

    Tout en roulant aux alentours de Moirans, les circuits prennent forme : un allant vers Tullins et puis quelques bosses ; celui- ci sera piloté par Joseph.  Le second est pressenti pour faire le Col de Toutes Aures.

    Voilà on fait un coucou au groupe qui nous quitte, le coup de pédale est coaché par le couple « JP G et Maryvonne ».

     A ce moment là et après quelque kilomètres, je me dit que j’ai été peut être, un peu gourmand. (Cela faisait 15jours que je n’avais pas roulé !!!).

    Bref quand on aime, on ne compte pas. (Le vélo)

    On arrive à Saint Gervais, bout de la piste ; comme « dab » arrêt pose technique et alimentation de récupération.

    Cptes rendus des sorties

    On repart, première difficulté moyenne : se hisser par la route du Port jusqu’à l’embranchement, à gauche pour prendre la route de Riquetiere, puis Bouchetière en direction de Vinay .

    Je me dis « PiouPiou » soit prudent !!! uses de ton petit développement.

    J’ai quand même transpiré.

    Tout le monde roule bien, ça discute toujours, la joie est dans les cœurs, Jean Paul G me dit que lui aussi n’a pas roulé et qu’aujourd’hui c’est sa reprise . (Chouette ça ne va pas rouler trop vite !!!)

    Vinay dans le centre de cette belle ville on prend à droite, (oui le chef de file, notre Grand Pierre n’a pas pris la route habituelle) puis la départementale D22 direction Serre Nerpol pour continuer vers le col .

    Comme d’habitue la sortie de Vinay est une simple route étroite, des creux, des regards de réseaux mal jointés (c’est le pro qui parle) : Il faut faire attention.

    On passe bien.

    A peine quelques kilomètres et coups de pédales (je ne vois pas autre chose !!!!) que mon écart (hectomètres) entre le dernier du groupe et mon vélo se creuse rapidement ;

    « Pioupiou » ne perd pas le moral, il y en aura bien un qui ralentira. Pas du tout ils ont tous la forme. (Et c’est tant mieux).

    Toujours mon Pierre et aussi Robert qui lèvent le pied pour m’attendre.

    Que c’est beau la Fraternité Vélocipède (Sic). Il faut dire que nous étions ensemble à  l’Ardéchoise.

    Tant bien que mal (pour moi) le col de Toutes Aures est en vue. J’arrive……. !!! Pas bien.

    Ils sont tous là (vélos posés, dégustation de barres énergétiques, eau, pose technique….). Discussion de la fin de la sortie, j’écoute.

    La fin étant décidée –St Etienne de St Geoirs, è Izeaux, èRives,è Renage et puis la route habituelle pour renter.

    Pour moi c‘est trop long,  je décide de rentrer par le même chemin que l’aller.

    Mais je m’attendais pas à ce sportif soutien ;  ils m’encouragent tous à les suivre ; c’est que de la descente. ( ??? pas si sûr)

    Il faut croire que j’étais déjà dans le brouillard. (Car quand même…… je connais le coin !!!!!!)  … ça descend bien mais qui dit descente dit montée).

    Bref je me range aux encouragements et nous voilà repartis.

    Descente sur la D518, puis on prend à droite en direction Saint Michel de Saint Geoirs, tout va bien, la Maryvonne indique que l’on a tourné trop tôt  ça fait rien on rattrapera en coupant par le Plan (Oullalah…. ça sent mauvais pour mes jambes, ça va se corser ; NON !!  on est dans l’Isère hi hi hi )

    Au PLAN arrêt a l’église juste devant la route qui monte au camp César (Philippe tu t’en souviens ???? il faudra le refaire. En haut, quelle belle vue !!!)

    On repart, on quitte la D154B pour prendre la route d’Izeaux, après quelques kilomètres montants, au lieu dit Pré Tournier, un « raidard » inconnu (15%) qui obligent Jean-Marie ( pourtant il est affuté) et moi à poser le pied à terre. (Pour tout dire c’était la surprise pour nos pignons arrière !!!!)

    On se hisse sur les deux roues de notre monture (oui ça monte) jusqu’au hameau du MARRON pour s’acheminer tout, tout, tout doucement… jusqu’à la Fontaine de Saint Paul d’Izeaux. Arrêt. On mange(encore !!!), on boit on discute, (Mario, son humour et toujours une histoire de derrière les fagots), (

    Pierre soucieux pour son déménagement),(Maryvonne radieuse, c’est ça les filles), (Jean-Paul G en très bon état ),etc., bref on se « requinque ».

    A ce moment là, tout va bien pour le groupe, sauf pour moi les douleurs (contractures) ont fait leurs apparitions. (Le raidard y est pour quelque chose). Je vais mouliner.

    Direction  route de Tullins par la D738 et bifurcation à droite pour prendre la D73L via le col de Parménie. (Je mouline….) le groupe loin devant, les « Saint Bernard » tantôt Pierre où Robert viennent me chercher….quelle honte à mon âge…

    Col de Parménie, regroupement puis descente vers Tullins Traversée de Tullins pour aller chercher la piste cyclable à Saint Quentin. Le groupe va bien et moi on dirait que les muscles se ré-oxygènent.

    Entrée sur la piste, on se cale entre 25 & 29-30. Ca roule, mais quoi d’autre autrement ??????

    Arrivée à la hauteur de la station épuration de Moirans petite descente pour attaquer le raidillon habituel. Tout le monde passe bien et moi je ne sais pas ce qu’il ma pris, je ne moulinais plus, mais voulant imiter les costauds, en danseuse  développement mal adapté au sommet paf et hop contractures violentes s’acheminant vers la célèbre crampe du cycliste. Mon Pioupiou tout à gauche. Mon « Petit Pierre » vient à ma rescousse, sa douce main se plaque dans mon dos et voilà « poussette ». Que cela fait du bien.

    Le groupe organisa la « poussette » un coup Robert, puis Jean-Paul G, puis toujours Pierre de temps en temps la main passée du haut du dos vers le bas de la tombée des reins, bon à ce moment là, pas en état de dire quoique se soit, je restais muet.

    Voilà la sortie se termine tout le groupe est satisfait de la sortie,

    Moi aussi, mais ce jour-là un grand grand, merci à mes fraternels compagnons de route qui m’ont largement aidés à finir.

    C’est long.

    Mais c’est pour cela que le compte rendu de la sortie de ce jour arrive très en retard, J’avais aussi des crampes dans les dix doigts de mes mains et personne pour la « poussette » !!!!!!

    A tous, à bientôt sur les routes de l’Isère.

     

    Jean-Pierre L. (Piou-Piou)