• sorties 2015

    Sortie du 10 janvier 2015 (9h)
    Écrit par GUILBAULT Jean-Paul


    Le groupe de 9h00 s'est décidé juste au départ de la sortie d'aller faire un petit coucou à nos amis fondeurs, étaient présents Santo, Luc, Pierre, Dominique et votre rédacteur.
    Dans les premiers lacets de la montée vers Engins, deux téléphones sonnent. Je reçois un premier appel de Marie-Thé venue s'enquérir du programme de la journée puis Dom répond à un appel de Jocelyn inquiet de ne pas nous voir sur la piste, nous retrouverons finalement nos deux correspondants à Engins.
    Nous montons cool, la météo est plus que favorable, il ne fait pas froid, il y a même par moment des rafales de vent chaud. Pierre, partis devant alors que nous attendions à Engins nous attend à son tour au col de la Croix Perrin. Nous nous y autorisons une pause plutôt méritée après cette ascension de 1000 mètres de dénivelé. Cela faisait quelques temps que nous n’avions pas fait aussi long d’un coup.
    On s'habille un peu et cap sur Autrans. Le soleil est là mais pas nos amis. On se renseigne alors pour rejoindre le plateau de Gèves en vélo mais un moniteur nous en dissuade fortement. Nadine, qui nous a vu passer au loin, vient à notre rencontre. Nous en profitons pour bavarder de choses et d'autres, bien installés sur ce parking au soleil où il ne manque que quelques tables hautes avec des Leffe dessus...
    Aller, on fait une photo pour marquer le coup et on y va...

    sorties 2015
    La remonter de la Croix Perrin n'est pas très longue et c’est bien heureux car les jambes tirent un peu. La descente va être longue et risque de nous frigorifier, on enfile donc les blousons et autres coupe-vent.
    Sassenage est rejoint, nous n'avons pas eu froids dans la descente, curieusement, il fait moins chaud ici, 13° alors qu'à Autrans, la température flirtait avec le 18. Aller, petit bavardage d'arrivé réglementaire et apprécié par chacun puis direction vers le domicile pour y prendre, suivant l'ordre personnel... douche, bière et repas.
    A la prochaine et bonne semaine à tous.
    Jean-Paul.

     

    Sortie du 10 janvier 2015 (11h)
    Écrit par DAVID Maryvonne


    Grand beau temps, dix degrès à sept heures à Montaud, comme je ne suis montée qu'une fois sur des skis de fond il y a 40 ans, je préfère aller au vélo... Quel dommage, je n'ai pas su qu'il y avait une sortie vélo jusqu'à Autrans, sinon je l'aurais faite... Evidemment je déconne ! Nous avons fait plus facile. A onze heures avec André nous retrouvons Chantal, Marc, Michel L, et Jean F. Digue jusqu'à l'Echaillon, nous avons croisé Bernard puis Alain qui rentraient, nous allons dans la plaine de Moirans pour profiter du soleil, à Tullins le groupe se divise en deux, André, Jean et Michel ne veulent pas louper l'apéro ! ils rentrent. Nous, nous allons direction bosse des cochons puis l'Albenc, Chantesse, Cras, Tullins et retour. Un grand classique mais bon, plein les pattes quand même, en plus comme d'hab... vent de face au retour.
    Maryvonne.

     

    Sortie du 15 janvier 2015
    Écrit par PINCHI Philippe


    10h45 j’arrive chez le coach. Bises à Françoise qui aurait bien aimé partir avec nous. Malheureusement les douleurs à son genou l’en empêchent. Courage Françoise !!! Tu auras bientôt une articulation toute neuve.
    Nous rejoignons le lieu de rendez-vous et retrouvons Chantal A et Jean F. Echanges de voeux et c’est parti. Ce sera ma troisième sortie. Un peu d’élan pour gravir l’accès à la digue afin de ne pas trop solliciter le genou 'réparé'. Peu après le barrage nous croisons Alain V. qui rentre. Ensuite ce sera André J. Je prends un peu d'avance et vais prendre une photo.

    sorties 2015
    Joseph prend soin de ma personne car il ne veut pas que je prenne le relais. Toutefois, au bout d’un moment je roule à ses côtés. Nous ne dépasserons jamais le '22'. A environ 3 kms de St Quentin, à l’endroit où il y a un champ de blés coupés, nous avons surpris un chevreuil qui ne s’est pas aperçu de suite de notre présence. Ensuite il a engagé une course avec le coach. Joseph sur le digue et le chevreuil en contrebas. Dommage je n’ai pas eu le réflexe de prendre mon appareil, j’aurais pu faire une chouette vidéo. Ensuite le chevreuil est remonté, a traversé la digue et s’est enfoncé dans le petit bois qui longe l’Isère. Petit
    intermède bien sympa. A peine arrivé au bout de la digue se sont Bernard G, son fils et un copain qui nous rejoignent. J’en profite pour nous faire tirer une photo de nous cinq.

    sorties 2015
    En ce qui me concerne, j’en ai assez et il me faut penser au retour. En fait tous me raccompagnent et le groupe de Bernard poursuit son chemin. Peu avant Veurey, je roule à coté de Jean et le coach me rappelle à l’ordre. Il a bien raison car 'qui veut voyager loin ménage sa monture'. Retour à Sassenage et rendez-vous est pris pour dimanche. De retour chez moi, 51 kms et 19.86 de moyenne. Il n’y a pas quoi crier scandale.
    Mais que ça fait du bien de pouvoir re-pédaler.
    Philippe.

     

    Sortie du 14 février 2015
    Écrit par MARTIN Pascal


    4H30, Je suis réveillé par le bruit de la pluie sur les tuiles. Je me lève pour regarder par la fenêtre, dehors c’est la tempête, samedi pourri, je me recouche. 6h15, je me lève, j’allume la cheminée et je file au garage préparer le home-trainer. 8h, il ne pleut plus et le temps se lève, je n’y crois pas. 8h30, je me décide, je me prépare et me voilà à 8h56 au RDV. Personne "tu m’étonnes!". A si voilà Pascal L qui tourne sur la piste depuis une demie-heure et Santo qui arrive de la digue, lui aussi a des fourmis dans les pattes, déjà 3! "Aller c’est parti!". On prend la piste direction Veurey, nous rencontrons Dominique qui arrive à la bourre, on est 4! Tous me demandent le parcours du jour. Mais je n’ai pas envie de sortir à Centralp et de traverser Moirans, donc direction St Quentin sur Isère. Bonne idée Didier R vient à notre rencontre, 5! On est 5! Enorme! Et il fait soleil! Tullins, Cras, Chantesse, dans Chantesse je propose à droite après le château une variante (parcours rando de la noix), nous rejoignons la route de Notre Dame de l’Osier. Nous traversons ce village direction Serre Nerpol pour prendre à gauche la route de Charroi, ce qui nous ramènera à Vinay. Déjà sur le retour, tant pis, ça fera à peine 90 bornes. Oh! Le rond-point de l’autoroute, je rattrape Didier et je l’interroge. Il y a une variante à faire si l’on descend jusqu’au pont sur l’Isère en tournant à gauche avant le pont. Oui mais on l’a raté. On a qu’à la faire à l’envers, pour voir! Et hop 500 mètres après le pont de l’autoroute nous tournons à droite pour descendre jusqu’à l’Isère et remonter au rond point de Vinay pour la 2ième fois. Bon! La bosse des cochons, la bosse de Poliénas pour rentrer par Tullins et raccompagner Didier jusqu’au pont de st Quentin et finir par la piste.

    sorties 2015

    sorties 2015

    sorties 2015

    Pascal.

     

    Sortie du 28 février 2015
    Écrit par GUILBAULT Jean-Paul


    Aller, pour les fidèles qui consultent régulièrement le site du club, je vais écrire quelques lignes sur la sortie de ce samedi. Nous avions donc rdv à neuf heures à l’espace roller, lieu de départ habituel. Nous ne sommes pas très nombreux, il faut dire que depuis quelque temps, les heures de rdv dérivent... Les sociétaires se contactent, définissent leur propre sortie et se donnent rdv entre eux. Aujourd’hui, ce ne seront pas moins de trois groupes de Sassenageois qui vont prendre successivement le départ pour sillonner les routes  alentours. Je ne suis pas persuadé que ce soit la bonne méthode et que l'Ussct aille dans le bon sens...
    Voilà, j’en ai fini pour cette petite parenthèse, il me tenait à coeur de la faire. Revenons à notre sortie, nous avons fait connaissance avec Jérémy qui a pris contact préalablement avec Philippe pour faire une sortie d’essai avec notre club. Pour ma part, c’est presque une reprise, entre un souci de santé et cette météo hivernale, cela fait près d’un mois que je ne suis pas sorti, mon compteur totalise quatre cents kilomètres depuis le premier janvier...

    sorties 2015
    Nous prenons donc la piste en direction de Tullins, le rythme est raisonnable, chacun papote avec son voisin, nous pensons notamment au BRM 200 et à la météo qui nous attend demain. Le Pont de St Quentin est là, nous passons en dessous pour continuer sur St Gervais. A mis piste, nous rattraperons un cycliste qui marche sur le bas-côté en poussant son vélo, panne ou crevaison? C’est une crevaison, le personnage, habillé comme un pro roule comme un pro... à poil! Pas de chambre à air, pas de démonte pneus, pas de pompe… rien!
    Bernard fournit une chambre à air mais finalement effectue lui-même la réparation tant le changement de pneu semble une affaire étrangère au touriste... Une p’tite photo pour immortaliser la scène et on y va.

    sorties 2015

    La barrière de St Gervais est là, toujours aussi délicate à passer. Fini le plat pays, nous allons pouvoir nous
    dégourdir les jambes en montant quelque peu en direction de Vinay. Centre-ville, arrêt au feu tricolore comme d’hab, je ne l’ai jamais eu vert celui-là, toujours rouge! Quand je pense que demain, nous allons nous taper le même trajet aller/retour jusqu’à ce feu... On va tout droit, ça monte un chouia, puis cap sur Notre Dame de L’Osier et là, la pente est bien plus conséquente. Regroupement vers l’église, les barres énergétiques sont de sortie.

    sorties 2015
    Ça repart dans la descente, on prend de l’élan pour remonter la petite route en face puis nous attaquons la grande descente vers la nationale que nous prenons sur notre gauche pour rejoindre Cras. Là, évidemment, nous tournons à gauche pour emprunter la petite route casse-patte à souhait en direction de Morette. Grande descente sur Tullins avec le petit sprint qui va bien et arrêt au feu tricolore, jamais vert celui-là, comme celui de Vinay. Direction St Jean de Chépy et retour par la digue où nous croiserons tour à tour Pierre-George, ancien sociétaire du club et René qui commence juste sa sortie. Voilà, quatre-vingt kilomètres, météo plutôt sympa et groupe carrément sympa, une bonne sortie. Pour l’anecdote, vous aller rire quand vous saurez que le landemain, lors du BRM 200, nous croiserons à nouveau et au même endroit notre touriste en train de réparer sa roue suite à une nouvelle crevaison. Comme quoi, la crevaison de la veille lui aura été profitable.

    A la prochaine!
    Jean-Paul.

     

    BRM 200 km de Grenoble 2015 (1)
    Écrit par MARTIN Pascal
    BRM 200 km du 1ier mars 2015.


    Dimanche six heures, ce matin il pleut, la météo prévoit ce temps toute la journée. Nous sommes quatre à s’obstiner à vouloir faire ce brevet au départ de Grenoble, Jean-Paul G, Santo, Pascal L et moi, nous serons accompagnés de Jean-Jacques Roux, compagnon de route lors du dernier Paris-Brest-Paris. Six heure quinze, nous sommes trois au RDV, manque Pascal L, il pleut, les retards ne sont pas admis, on part! Place de Sfax il y a déjà du monde, ça rassure on n’est pas les seul. Jean-Philippe Battu, l’organisateur de ce brevet, traine un peu pour distribuer les cartes de route, finalement le départ sera donné à sept heure vingt. Il ne pleut plus, on commence à croire qu’on a tout bon. Sur la digue le peloton de quatre-vingt-sept fous s’étire puis se disloque en petits groupes. St Gervais, petit arrêt avant d’attaquer les choses sérieuses, direction Vinay, Varacieux et Roybon pour le premier contrôle. Tout bon j’avais dit, et bien non, tout faux! Voilà la pluie qui nous accompagne jusqu’à Varacieux. La descente vers Roybon se fera dans le brouillard avec une visibilité de moins de cent mètres, il fait froid! Le bistrot au pied du village fera recette avant dix heures, quatre-vingt-sept cafés svp! La serveuse ne chôme pas et au bout du bar un habitué est embauché pour le tamponnage des cartes. On se réchauffe mais il faut repartir, cette fois c’est le vent qui nous affronte et nous congèle jusqu’à St Donat sur Herbasse. Onze heure trente, deuxième point de contrôle, nous en profitons pour déjeuner devant la boulangerie. Particularité de cette boutique, la bouche d’évacuation de l’air conditionné du four sort sur le trottoir, c’est parfait pour sécher des cyclistes tout mouillés. Nous repartons plein nord sur Châteauneuf de Galaure deuxième bosse de la journée un ou deux kilomètres mais du 10% quand même. On recommence à y croire, cela fait trois heures que nous roulons au sec, bien ventilé tout de même... St Sorlin en Galaure, nouveau point de contrôle, il est presque treize heures et la moitié du chemin est faite. Dans le village nous tournons à droite direction St Etienne de St Geoirs.
    "Ça y est, on rentre!", mais nous revenons sous la pluie et là, pendant une bonne heure, nous allons nous faire doucher sur les vélos. St Siméon de Bressieux, le vent de face remplace la pluie: séchage à froid!
    Voilà St Etienne de st Geoirs, nous validons nos cartes dans un café et nous nous attaquons au col de toutes Aures dernière difficulté du jour. Le brouillard au sommet limitera la pause au regroupement puis nous redescendons vers Serre Nerpol pour le dernier pointage. A Vinay un rayon de soleil nous accueille, ce fut un moment plus qu’agréable. Nous revoilà à St Gervais pour reprendre la piste, quarante bornes et ce sera la douche, la vraie.
    Pascal.
    sorties 2015

     

     sorties 2015

     

    BRM 200 km de Grenoble 2015 (2)
    Écrit par CIGNO Louis


    Après le brevet des 200 km du 22 Février annulé pour cause de neige, la remise en cause de notre participation pour celui prévu le 1ier Mars (temps exécrable pluie brouillard) nous voici inscrits enfin dans de bonnes conditions au brevet du 7 Mars dit DES TERRES FROIDES ET AVANT PAYS SAVOYARD. Sans attendre le top départ devant être donné par l’organisateur, JEAN-PHILIPPE BATTU, MARYVONNE, CHANTAL, MARC et MOI, comme les 110 participants, prenons la VOIE SUR BERGE en direction de ST GERVAIS. L’allure est assez soutenue (30 km/h) histoire de se réchauffer. La route est encore longue et on a peu d’entrainement alors CHANTAL demande à MARC de lever le pied (25 km/h) ça va mieux. Sur l’autre rive ont aperçoit des maillots de SASSENAGE. Après VEUREY "LES COSTAUDS" que nous avions aperçu nous saluent en passant et bien vite ils ne sont plus que des points jaunes au loin. A ST GERVAIS fin de la piste cyclable, direction VINAY 1ier Contrôle. 9h00 et 40 km parcourus. Comme nous sommes dans le wagon de queue, le charcutier sympa chez qui nous nous arrêtons pour pointer nos cartes de route est au courant de la procédure et le tampon est à notre disposition près de la caisse. Maintenant direction SERRE-NERPOL et les premières difficultés, COL DU COGNET - COL DE TOUTES AURES. Au sommet on ne s’attarde pas (-2°) pour descendre sur ST ETIENNE DE ST GEOIRS puis LA FRETTE – BURCIN - CHABONS (pas d’ISA pour nous encourager, elle dort encore) - LA TOUR DU PIN et 2ième contrôle MORESTEL. 12h30 et 110km. On pointe à la boulangerie (ça sent si bon qu’on craque pour une bonne pâtisserie que nous dégustons après nos casse-croûtes, installés sur un banc au soleil). Un café offert par MARYVONNE et nous voici requinqué pour poursuivre notre brevet. On passe ST DIDIER-GARE DE L’EST - ST GENIX SUR GUIERS. La route est vallonnée mais agréable et le soleil est de la partie. Des participants au brevet nous croisent et nous informent que nous ne sommes pas sur le parcours. Un manque d’attention à un croissement? Heureusement MARC a pris dans ses bagages une carte routière et avec un détour de 6 km de grimpée nous revoilà sur le bon chemin. Le COL DE CRUSILLE est pas mal quand on est en forme mais aujourd’hui on fait avec et on apprécie de rejoindre NOVALAISE 3ième contrôle. 15h00, 144km, 1300m de dénivelé. Pointage à la pharmacie (le pharmacien nous propose de L’E.P.O mais le plein des bidons d’eau pure fera l’affaire pour des athlètes comme nous). Maintenant direction AIGUEBELETTE, ATTIGNAT, ONCIN. Ca grimpe encore et je suis dans le "dur" LES ECHELLES - ST LAURENT DU PONT et LA PLACETTE. MARC et MARYVONNE s’échappent. Quelques mètres derrière CHANTAL qui monte de son coup de pédale souple et régulier comme une horloge et moi... !!! Moi je pioche derrière. Je suis sur qu’elle a levé le pied pour que nous arrivions ensemble, merci CHANTAL. Quelques minutes d’arrêt pour souffler et nous plongeons sur VOREPPE. Les 20 derniers km de la piste me semblent interminables. Il est 18h15 quand nous atteignons l’arrivée GRENOBLE où FRANCOISE et JOSEPH sont présents pour nous féliciter...
    CLIC CLAC photos souvenir prises par JEAN-PHILIPPE BATTU plus un thé et toute notre fatigue s’est envolée. Voici le 1ier brevet qualificatif pour PBP en poche. Le 300km ce sera le 28 MARS. Si on peut avoir les mêmes conditions météo et plus d’entrainement je signe tout de suite.
    PTIT LOUIS.

     

    Sortie du 7 mars 2015
    Écrit par JEANNIER René
    Photos par GUILBAULT Jean-Paul


    Samedi 7 mars 2015, sur mon calendrier du mauvais esprit, les 365 idées pour emmerder le monde, il est indiqué si ce samedi 7 mars est un jour de pluie de verser le contenu d'un paquet de confettis dans le parapluie de votre collègue. Mince pas de chance aujourd'hui la météo annonce une journée ensoleillée sans une goutte de pluie. Le départ du mois de mars est fixé à 8h30 enfin par pour tous. Un horaire matinal pour ceux qui vont faire le brevet des 124.27423844746678 miles. Je vous avais prévenu que mon calendrier du mauvais esprit est une mine d'idées pour em...... le monde. Un second départ est prévu par le coach à 9h30mn. Il vieillit le coach... Joseph il va falloir te reprendre. Faisons exception à la règle le départ ne se fera pas à 8h30mn mais 8h33mn. Un petit groupe de 6 est constitué par la famille BALLAY, Christophe, Jean-Pi, Jean-Paul G et moi. Super, jeudi dernier en faisant une sortie vélo par vent glacial j'ai attrapé la myxomatose une maladie virale souvent mortelle des lagomorphes. Je vais pouvoir la partager, j'ai le nez qui coule, les oreilles comme un sous-marin et la toux. Je ne dis rien à personne en principe ils vont le découvrir d'ici 24h00, les premiers symptômes tu as chaud, froid, le nez qui coule, tu n'entends plus rien, tes
    oreilles sont bouchées. Le remède soit tu fais rien et tu attends que cela se passe ou tu vas en pharmacie acheter une boite d'Actifed rhume jour et nuit. Nous décidons de faire la sortie club prévue 85 km. Jean-Paul prend les choses en main direction Centr'Alp accompagné de Jean puis Christophe. Je reste sagement en fin de peloton bien à l'abri. J'avoue que depuis le début de l'année je n'ai pas beaucoup de kilomètres au compteur je commence à devenir difficile pour faire du vélo il faut beaucoup de conditions favorables pour sortir le vélo et s’est ma première sortie club, quand la vieillerie commence ce n'est pas bon signe. Malgré quelques rayons de soleil le fond de l'air est frais nous croisons quelques cyclos.
    Au passage à gué nous prenons à droite pour rejoindre Centr'Alp pour faire la petite Buisse je suis étonné de ne plus voir la barrière, Christophe me dit qu'elle est tombée il y a déjà fort longtemps. Le pourcentage de la petite Buisse est toujours le même, comme d'habitude nous mettons pieds à terre en haut de la petite buisse pour recharger les batteries.

    sorties 2015
    Le groupe s'élance en direction de Voiron nous faisons quelques détours dans le centre piéton de Voiron surpris par les sens interdits ou peut-être une envie de faire du shoping.
    De retour sur l'itinéraire nous abordons la montée de Voiron en direction du centre de formation du sport de Voiron. La circulation devient intense avec le chassé-croisé des vacanciers, nous prenons plein poumons les gaz d'échappement des véhicules. Nous quittons cet axe routier pour être un peu plus tranquille et rejoindre la Murette. Chacun va son rythme le groupe est reconstitué sur la route de Chirens. Nous apercevons en sens inverse Mari-Thé qui roule seule de son côté pour prendre soin de son genoux, Georges a préféré prendre une autre direction.

    sorties 2015
    On s'arrête quelques instants pour prendre une photo et discuter un peu. Le temps passe nous reprenons la route du retour nous traversons Chirens et direction Saint Nicolas de Macherin en file indienne.

    sorties 2015
    Une variante que je ne connaissais pas à l'entrée de St Etienne de Crossey nous prenons à gauche vers St Aupre...

    sorties 2015
    ...puis sur la droite une petite route pour le retour sur St Etienne de Crossey en longeant les bois où la circulation des automobiles est interdite pour sauver les batraciens.

    sorties 2015
    De retour à St Etienne de Crossey nous filons en direction de la Croix Bayard et finalement nous décidons de faire le Grand Ratz comme dernière bosse pour rejoindre directement le col de la Placette. À l’entrée de Voreppe nous empruntons la piste cyclable pour le retour à Sassenage.
    sorties 2015
    René.

     

    Sortie du 14 mars 2015
    Écrit par BALLAY Claude


    6h30, on ouvre les volets, ciel gris, nuages bas, pas vraiment engageant. Que fait-on? On déjeune? On se
    recouche? Soyons courageux, on déjeune et on voit plus tard. 7h45, on appelle Michèle: 'De Seyssinet, que vois-tu?', 'Bof... pas terrible...'. Tant pis on prend le risque, on y va. 8h15, arrivée au parking. Surprise Charles est déjà là. Il attend le coach. Nous sommes perplexes. Joseph aurait-il décidé de changer ses habitudes et ses horaires!
    Voilà Pierre puis Pascal M, Pascal L, Santo, Luc, Michèle, Jean-Marie, Jean-Pierre, Jocelyn et enfin Jean-Paul G. Pascal M nous annonce que la pluie sera là vers 13h00, il ne faut donc pas trop trainer. Joseph n’étant pas au rendez-vous, Charles se joint à nous. On prend la digue et très vite les deux groupes se forment. L’équipe de pointe se détache rapidement (ils veulent rentrer avant 13h00...) et le deuxième groupe composé de Michèle, Pierre, Jean-Pierre, Jean-Marie, Charles, Jean et moi suivra à distance.
    Quelques petites gouttes de temps en temps mais même pas peur on continue.
    A St Quentin nous retrouvons Robert un peu éssouflé. Il a pris la roue de l’équipe de pointe à Noyarey mais
    finalement nous a sagement attendu pour la suite du parcours. Nous serons donc 8 pour poursuivre la ballade. Direction Renage, Réaumont, St Blaise du Buis puis Aprieu par le petit bois. Un groupe de pêcheurs a installé le casse croute sur le bord de la route, pâté, cornichons, saucisson, vin rouge, fromage, on ferait bien une pause ravito mais sagement on continue vers Charavines. De nouveau quelques gouttes mais le ciel n’est pas trop sombre.
    A Charavines, conciliabule, qui fait le tout du lac? Le temps semble se maintenir. Le gros de la troupe n’est pas très motivé. Jean-Marie tranche: 'Moi j’y vais!'. J’en ai très envie aussi, nous serons donc deux. Finalement nous partons tous ensembles pour le tour du lac. Aujourd’hui il a vraiment une couleur d’encre, pas très engageante. Retour comme prévu par la bosse de Clermont, St Nicolas de Macherin, Coublevie et descente par la Buisse. Bien cachée derrière Pierre un vrai bonheur, à peine un coup de pédale de temps en temps et nous sommes déjà à Centr’Alp.
    L’équipe et joyeuse, nous avons fait une jolie sortie et sommes passés à travers les gouttes. Nous n’avons plus qu’à rouler tranquillement jusqu’à Sassenage. Dès que nous arrivons sur les berges de l’Isère, mauvaise surprise, la pluie se met à tomber et nous accompagnera jusqu’à Sassenage.
    Pascal avait donc raison, il consulte la bonne chaine météo ou bien il a une grenouille de bon conseil.
    Nous n’avons pas croisé beaucoup de cyclistes ce matin, peut-être l’ouverture de la pèche ou la peur de la pluie.
    Quand à nous, nous avons eu bien raison d’y croire.
    Claude.

    Randonnée des écureuils 2015
    Écrit par PINCHI Philippe


    Randonnée des écureuils du samedi 21 mars 2015.
    Bien que la météo ne soit pas excellente pour ce samedi, je décide d'aller faire cette randonnée. D'anciens collègues du travail sont dans ce club et ils comptent sur ma présence.
    Au dernier moment, je pense à prendre un imperméable. J'ai également enfilé des sur-chaussures étanches.
    Direction la digue et je prends la route avec un cycliste arborant un maillot de Gières qui habite Seyssins. Les voyages forment la jeunesse...
    A mon avis, l'éclipse s'est prolongée car point de soleil mais un ciel extrèmement chargé. Arrivés à la frange verte, séances de poignées de main et un petit café nous sont proposés en guise d'encouragement. Puis je pars, seul. Peu après la bifurcation qui monte à Champagnier, j'entends dans mon dos un "salut" C'est Jérémy B. qui cherche le départ. Je lui explique et poursuis ma route. A mon avis il se sera engagé sur la grande boucle, car il ne m'a jamais rejoint.
    A Pont de Claix, je suis rattrappé par deux cyclistes women. Impossible de les suivre, ma jambe gauche me fait défaut dans le col du Pont Rouge de Pont de Claix. Je reviens sur elles un peu plus loin. Nous échangeons deux trois phrases, elles ont prévu de faire la grande boucle tout en s'autorisant à rebrousser chemin si la pluie venait à tomber. Dans Risset, je les laisse partir et reviens dans une moyenne plus à ma portée. Varces puis la plaine de Reymure.
    Erreur de ma part, il fallait emprunter la digue jusqu'à Vif. Cela ne changera pas grand chose en terme de
    kilomètres. Vif gare, je passe sous cet imposant pont de l'autoroute qui mènera peut être complètement un jour jusqu'à Sisteron. Direction St Georges de Commiers (le haut), 2.62mt de développement pour avaler cette première difficulté. J'ai encore trois pignons de réserve pour plus tard.
    Quatre cyclistes sont arrêtés à l'embranchement de la route de la Combe, peut être attendent-ils le ravitaillement qui souvent à cet endroit. Je poursuis ma route. Dans la descente je ne suis pas très tranquille, la chaussée est humide à cause du crachin produit par un petit brouillard. De plus je crains énormément la chute. Dans la descente vers Jarrie, bifurcation à gauche pour rejoindre le premier ravitaillement. J'y retrouve encore un ancien collègue des Télécoms avec qui j'ai bossé dans "ma jeunsse", je parle avec lui un bon moment. Et c'est reparti, Basse Jarrie et ce flot de bagnoles qui nous pourissent la vie. On bouffe du gaz à tout va, pic de pollution oblige. Vizille, à gauche direction Brié sur quelques centaines de mètres puis à droite où se présente un coup de cul qui n'est pas à piquer des vers.
    Ensuite changement de vallée, on se retrouve sur la route qui mène à Vaulnaveys mais sur une toute petite route parallèle bien tranquille. A Vaulnaveys le Haut direction La Gorge :
    Pour ceux qui ne connaissent pas, çà vaut le détour.
    Aucune hésitation, 26x19 puis 21, 24, 27. Inutile de chercher y'en a plus. A mi-pente la pluie bien que pas invitée, commence à tomber finement puis un peu plus soutenue. Je préfère finir l'ascension et enfiler mon imper au sommet. Un papa et son très jeune fils (???) m'ont dépassé au niveau de l'usine (?) comme deux mobylettes. Pas sympa la descente de Belmont jusqu'à Uriage, dangereuse, glissante et froide. Peu importe le plus dur est fait, encore un faux plat d'environ 600 mètres en direction de Brié et l'affaire sera entendue.
    Traversée de la RN, Mont Rolland et encore une descente extrèmement rapide et dangereuse. Deux cyclistes me dépassent, en temps normal j'aurais sauté dans les roues mais ma prothèse de genou me l'interdit.
    Champagnier et descente sur Echirolles où une petite assiette garnie nous attendait.
    171 participants, coupe du nombre pour le CTG, le plus éloigné vient de l'Ilsle d'Abeau, le plus jeune (14 ans) de Domène, la plus méritante, 71 ans, je ne me souviens pas de son club.
    Rentré chez moi vers quinze heures et immédiatement une douche bien chaude.
    Philippe.

     

    Sortie du 9 avril 2015
    Écrit par PINCHI Philippe


    Joseph V. Michel L. André J. Charles R. Jean F. Claude & Jean B. Michèle B. Robert F. Jean-Pierre L. Alain V.
    Jean-Marie J. Pierre G. et moi même.
    Le rendez vous a été fixé à 9heures. Il fait beau mais pas encore chaud. D'après Charles, il fait -2° à Autrans.
    Petite photo de groupe car dans quelques kilomètres nous ne serons plus ensemble.

    sorties 2015
    Joseph et Jean B. mènent le train. Charles et moi forment le wagon de queue.Chacun(e) y va de sa petite
    anecdote. A la deuxième sortie après le pont de Veurey, ils seront huit à prendre la direction de Centralp.
    Joseph, Jean F, André J,Michel L, Charles R et moi même continuons en direction de St Quentin. Pour certains l'arrêt "pipi" est obligatoire mais je pense avoir trouvé une solution. Voyez vous même:

    sorties 2015
    Direction Vinay, il fait bô, le bonheur !!! Que dire de plus sur une sortie que tout le monde connait. Bon une petite dernière pour la route:

    ''les curés et la bicyclette... !!!''.
    Dans une petite ville de province, deux curés se croisent tous les dimanches, à bicyclette, quand ils vont faire la
    messe dans leurs paroisses respectives. Mais un jour le Père Joseph croise son confrère à pied. Surpris il lui
    demande :
    - Où est votre bicyclette Père Jean ?
    - On me l'a volée, répond le curé, juste devant l'église...
    - C'est insensé, dit le curé encore cycliste, mais j'ai une idée pour confondre le voleur...
    - À l'heure du sermon, vous citez les dix commandements. Quand vous arrivez au passage de "Tu ne voleras point",
    vous faites une pause et vous parcourrez les fidèles d'un regard accusateur. C'est sûr que le coupable va se
    dénoncer...
    Le dimanche suivant les deux curés se croisent à nouveau tous deux à bicyclette.
    - Je vois que mon idée a porté ses fruits, dit le Père Joseph.
    - Plus ou moins, dit le père Jean. C'est bien grâce aux dix commandements mais c'est quand je suis arrivé à : "Tu
    ne convoiteras pas la femme de ton prochain" que je me suis subitement souvenu de là où j'avais laissé mon vélo.


    Arrivés à Vinay, direction Notre Dame de l'Osier. A la bifurcation, le coach et Charles restent sur la route du bas. A quatre nous attaquons cette petite bosse. Mon genou ne me pose aucun problème, il tient bon mais je dois mouliner un max. Au sommet nous attendons un peu Michel puis repartons. Cras est avalé par tous sans problème. Le retour par la digue, une formalité !!! Superbe journée qui nous donne envie de pédaler.
    Rendez vous est donné pour samedi à la randonnée des coteaux de Tullins.
    Philippe.

     

    Randonnée des coteaux 2015
    Écrit par PINCHI Philippe


    Participants USSCT: Claude & Jean B. Pierre & Vincent B. Michèle B. Dominique C. Luc C. Maryvonne D. Santo F. Pierre G. Marc G. Jean-Marie J. René J. Pascal L. Pascal M. Chantal P. Eric P. Didier R. Charles R. Georges & Marie-Thé. et moi même.
    Nbre total de participants: 927
    Club le plus nombreux : CTG Grenoble (45).
    Mon coach ayant préféré mener la grande vie dans un hôtel Annecien avec Madame!!! il va falloir que je me
    débrouille seul: choix des braquets, stratégie à adopter, distances à respecter, allure à ne pas dépasser etc, etc. Jean F étant également absent, j'appelle Pierre G. qui accepte de transférer mes bagages et ma personne de Seyssinet-Pariset à Tullins. Michèle B est également au RDV mais nous sommes obligés de prendre deux voitures (petitesse des véhicules). Aucun problème pour trouver une place à proximité du départ. La liste ayant été envoyée au club organisateur, il n'est pas nécessaire de remplir la petite fiche individuelle. Toutefois cela bouchonne un peu au niveau des tables de clubs ayant envoyés leur liste.
    Café, brioches sont proposés gentiment. Petit regroupement sur le parking, je prends une photo.

    sorties 2015
    Et c'est parti. Malheureusement pour moi, je dois recentrer ma roue arrière et laisser partir le groupe.
    Rapidement nous sommes dans la plaine.
    sorties 2015
    Pour reprendre l'expression de René, les avions sont déjà aux avants postes. Soleil et ciel bleu sont présents mais la température est encore un peu fraiche. J'ai longtemps hésité sur le choix du parcours à prendre mais dans mon état, 1400 mt de dénivellé sont encore prématurés. Comme aurait dit un certain baron: l'important est de participer. Je m'extirpe du groupe pour prendre une photo dans cette plaine que nous traversons souvent. Le Vert et son auberge qui ne paye pas de mine de l'extérieur mais où on y mange très bien. Les plats proposés sont régionaux et de saison. Le prix des plats proposés sont très raisonnables, de plus l'accueil du patron et de la patronne est très convivial. C'est une adresse que je recommande car le rapport qualité prix est imbattable pour ce genre de restauration. J'y ai mangé souvent. Première marche de la grimpée de Poliénas. Arrivent Eric P et Charles R. et j'attends les autres.

    sorties 2015
    Gag !!!! ils ne passeront pas par là, j'ai loupé la séparation des circuits, ils vont faire Pierre Brune. Je poursuis donc ma grimpée avec Charles qui revenait en sens inverse. 26 x 23 cette bosse ne me pose pas de problème. Effectivement, presqu'au sommet des cyclistes arrivent de
    gauche, de Pierre-Brune. Traversée du CD 92 et direction Cras. Je n'aime pas ce faux plat.
    Attaque de la montée vers Vatilieu. J'entends un "bonjour Philippe" C'est Marie-Thé. Elle est ravie de cotoyer des Sassenageois et des Aprelans (habitants d'Apprieu). Peu après, un Aprelan me demande si j'ai vu Marie-Thé. Je lui réponds: ''non seulement je l'ai vu mais en plus elle m'a décoiffée'' et il me répond: ''en effet, on ne peut pas la suivre!!!''. Réflexion faite je me suis souvent demandé: par quel miracle est on un grimpeur? Suffit il d'être un petit gabarit pour être classé dans cette catégorie??? Et bien NON, j'envisage même de refaire mon opération pour changer ma prothèse acier par une prothèse carbone. Cà tombe bien car j'ai rendez vous chez mon chirurgien après demain. (lol).
    Peu après, en me retournant je reconnais Pascal M. puis tout le reste de l'escadrille.
    sorties 2015
    Vatilieu, 1er ravitaillement. Beaucoup de monde. Les "alphajets" de Sassenage sont déjà repartis.

    sorties 2015
    Avec Eric et Charles nous repartons non sans avoir dégustés les pâtes de fruits, oranges et autres proposés par les organisateurs.

    sorties 2015
    A la sortie de ce hameau les circuits se re-séparent. Eric prendra sur la droite via la combe. Charles et moi
    direction la grimpée de Notre Dame de l'Osier. Si j'avais su, j'aurais pas v'nu. En effet cette fin de parcours sera identique à celle que nous faite jeudi avec notre coach. Pas tout à fait, car la grimpée de Cras est évitée et la descente de la carrière choisie. Descente rapide et en pas très bon état. Puis retour tranquille jusqu'à Tullins. Un peu tôt pour manger lentilles et saucisse mais comme j'ai choisi de rentrer à vélo, celà fera office de "carburant". Quasiment 85 kms, un matinée magnifique et demain dimanche ce sera encore plus chaud, estival, (dixit JPG). Sur le plan médical, et sur l'échelle d'intensité de douleur, je mettrais 3 sur 10. Je ressens encore des douleurs en montant et si je force. Donc et plus que jamais, patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.
    Philippe.

     

    Séjour à Cambrils 2015
    Écrit par GABBERO Pierre
    Photos par LEVASSEUR Pascal


    Après quelques difficultés de préparatifs (ennuis de voiture pour certains) tout le groupe peut se diriger le samedi matin 18 avril vers Cambrils (Joseph en dernier recours prendra sa voiture malgré la fatigue que ça va lui occasionner). Beaucoup de membres du club connaissent l'Hôtel de Cambrils. Moi, le néophyte, j'avoue que suis agréablement surpris de l'installation (appart-hôtel au large tout confort, piscine, bar, restau avec buffets copieux, et même garage à vélos sécurisés). L'ambiance est très "vélo" bien sûr : c'est ce, pourquoi on est venu. Dès notre arrivée, le samedi soir (et ts les soirs qui suivront) réunion préparatoire pour la journée du lendemain. Rapide décision pour la répartition par groupe en fonction de la difficulté et de la longueur du parcours. Pour Sassenage ça sera :
    - Joseph et Charles se lanceront sur du plus abordable mais déjà bien vallonné ;
    - Michèle, Robert et moi pour "moyen-cool" entre 80 et 110km et 1000 et 2000m de dénivelé ;
    - et pour nos "costauds" (Didier, Luc, Santo, Dominique, Jocelyn et Pascal L), ils vont se tirer la "bourre" sur des pentes importantes (entre 1000 et 2500m dénivelé) et des distances longues (entre 110 et 135 km).
    Tous les jours on se rassemble entre 8h30 et 9h par groupe de 15 environ et les départs sont échelonnés. Je dois dire que les maillots de Sassenage ont été très remarqués (par leur couleur, bien sûr, mais pas que !?!) d'après les réflexions que l'on entend. Le départ se fait calmement sur une dizaine de kms de plat, puis ce sont montées et descentes qui se succèdent parmi les oliviers, amandiers, orangers et autres arbres odorants, et des paysages agréables (châteaux, églises, vieux ponts, villages perchés) le tout en empruntant des routes sinueuses mais bien entretenues (rien à voir avec les nôtres…) Les accompagnateurs sont tous sympas (sauf un) aux petits soins pour nous pour répondre à nos questions et nous aider à accomplir ce petit "tour catalan"(500km pour 5 j de vélo). Seul
    le mercredi sera consacré à un rapide mais très enrichissant voyage-découverte de Barcelone en bus avec nos femmes (pour ceux qui en sont accompagnés). La journée de jeudi (assez dure physiquement) sera ponctuée par un rassemblement des groupes pour un pique-nique sur la place Prades, petit village de montagne.
    En conclusion, ce séjour a été une réussite sur toute la ligne. D'abord pour la météo : beau tps ensoleillé ts les jrs, et grâce à l'organisation parfaite de Joseph, et aussi grâce à nos femmes qui nous ont gentiment supportés (ambiance vélo-vélo pas tjrs évidente) et se sont très bien entendues pour partager de bons moments (excursions, marches, shopping etc..) à voir leur bonne humeur et connivence le soir à table avec nous. A signaler le succès de "mamie Michèle" qui a fait un "tabac" à chacune de ses sorties, et souligner que Robert lui a été d'un soutien infaillible...
    N'oublions pas non plus de citer Santo qui nous a quittés le vendredi pour effectuer brillamment son BRM de 400km bien épaulé par l'inoxydable Louis (pour qui tout semble une promenade de santé !). Chapeau à eux !
    .
    Pierre.

     

    Sortie du 7 mai 2015
    Écrit par GABBERO Pierre


    Lors de la réunion de lundi nous avions décidé d'une sortie jeudi 7 mai (Rv 8h30). Nous étions 6 au départ:
    Jean-Marie, Jean-Pierre, Robert, René, Alain et moi.
    Heureusement qu'il a fait beau car on a prévu sortie montagne. On commence doucement par la montée des
    Gorges d'Engins bien polluées par la circulation dans les 2 sens. On roule ensemble jusqu'à Lans. Alain nous quitte (début de crampes). On repart à 5 pour le col de la Croix Perrin (1248m) facilement avalé. Puis descente bien fraîche vers Autrans. On emprunte la petite route le long de la forêt qui nous mène jusqu'à Méaudre. On poursuit par les Gorges du Méaudret, et au pied de Villard-de-Lans, René décide de rentrer. Le quatuor restant se dirige vers la Côte 2000 (les Glovettes). On profite d'une super-vue en continuant par les Balcons de Villard jusqu'à Lans. On décide de descendre directement par les Gorges d'Engins. Comme on connaît bien la route on lâche les chevaux et en arrivant à Sassenage un peu décoiffés, on en rit comme des gamins... retraités !?! - 90 km - 1560 m de dénivelé et beaux paysages.
    Pierre.

     

    Randonnée des balcons de Belledonne 2015
    Écrit par GABBERO Pierre
    et GAUDE Christophe


    Le compte-rendu de Pierre
    Samedi matin 9 mai, nous avions prévu de se rassembler à Eybens à 8h. Je pars de chez moi sous un petit crachin: la descente me réveille complètement. Éric et Pascal M. sont déjà là. On s'inscrit et on attend le groupe de Sassenage. A 8h05, toujours personne; on se met en route tous les 3 jusqu'à Murianette, et on suit les flèches qui nous amènent dans la plaine de Domène par une route calme mais pleine de flaques d'eau. Pascal, provoqué par le rythme soutenu d'un groupe qui nous double se lance à leur poursuite, et on ne le reverra pas (c'était déjà sympa de nous avoir accompagnés jusque-là). A Brignoud, on attaque la montée tjrs un peu rude vers Laval. Éric décroche et comme il a choisi le parcours de 80km et moi 110, on se sépare. Le col des Mouilles avec la fraîcheur de l'air se passe bien et en arrivant au ravito je retrouve les frères Bosc  partis à 7h30 d'Eybens. Je ne m'attarde pas pour ne pas me refroidir mais la descente dangereuse sur une route humide ne sera pas de tout repos. On alterne petites montées brutales et descentes vertigineuses en passant par ST Mury Monteymond, le Mas Julien, Naysord et en filant vers Pinet d'Uriage. On prend la route forestière bien raide et étroite qui nous mène vers le 2e ravito des Séglières à l'intersection de la RN qui monte à Chamrousse. J'hésite pour la route à prendre car le brouillard épais monte. Je vois arriver Santo, Luc, Pascal L. Ils ont pris le départ à 8h30 d'Eybens parce que Dominique qui les accompagnait a crevé 2 fois en venant de Sassenage. Il a continué avec Éric. Là, je me sens moins seul et j'attaque la côte de Chamrousse 1650, puis 1750 dans le froid, la pluie et le noir (ou le blanc). C'est dangereux: on n'y voit pas à 10 m. Chaque fois que j'entends un bruit de moteur, je sers les fesses car je n'ai pas d'éclairage. Le trio monte à son train, je suis presque dans le rouge: je me calme ! Quand j'arrive à Roche Bé, je n'oublie pas de mettre mon K-way. La descente est périlleuse jusqu'à Prémol dans le brouillard avec la pluie en plus et les virages qu'on devine, arrivent vite. Les mains sont crispées sur les freins. Vers Belmont, le jour est réapparu et j'aperçois Luc et Santo qui attendent Pascal L que j'ai doublé sans le reconnaître. En arrivant à Uriage, bien sûr la côte de Brié nous attend, puis c'est la descente par Tavernolles vers l'arrivée à Eybens. On se retrouve autour d'un petit casse-croûte avalé dehors, à peine réchauffés. Et puis pour moi ce n'est pas fini: il me reste la remontée à Haute-Jarrie... En croisant les participants qui terminent exténués et frigorifiés, je pense que les organisateurs ont pris des risques en ne banalisant pas au moins la boucle Séglières-Chamrousse-Prémol en espérant que tout le monde soit rentré sans encombre. Pour moi 120km en 6h ; moy: 20 km/h ; 2536m de dénivelé: je vais bien dormir cette nuit !

    Pierre.


    Le compte-rendu de Christophe
    Pour moi journée à oublier, au rendez à Sassenage à 7h15 nous partons direction Eybens. La galère commence pour moi à Fontaine pneu arrière percé. Je change mais la chambre à air ne se gonfle pas correctement, je décide de continuer quant même jusqu'au départ. Nous sommes déjà en retard... Au pont du rondeau impossible de continuer, re-changement obligatoire. Problème la chambre à air qui me reste est percé (elle avait une rustine tout comment la première). Luc me donne une chambre à air tout est bon, on repart après 2 crevaisons en 15km. Nous quittons Eybens à bonne allure en évitant le plaine et les routes défoncées. Je laisse les costaux au pieds du col des mouilles, je retrouve Eric au sommet avec qui je repars.
    Avec mes 2 crevaisons je n'avais plus rien pour changer mais bon. Eric et moi prenons la direction du second ravito aux Ségliéres et la... ma route avant se dégonfle... Apres le petit caillou de Fontaine, le bout de verre. Eric se propose de me dépannée, une première chambre à air à un défaut de valve impossible de gonfler, le seconde n'est pas mieux, je décide avec un pneu avant presque à plat de monter au ravito.
    La haut STOP, un coup de fil est un voiture viens me chercher.
    Je m’arrête à Eybens pour récupéré mon plateau et faire la tombola mais pas plus de chance...
    Christophe.

     

    Randonnée La Coublevitaine 2015
    Écrit par GABBERO Pierre


    Samedi 23 mai, nous nous rendons en ordre dispersé à Coublevie pour participer à la Coublevitaine, randonnée de tradition, relevée pour la saison. En effet, nos "costauds" et les frères Bost se sont déjà lancés sur le circuit... Jean-Marie aussi. Nous arrivons Michèle et moi pratiquement en même temps que Claude et Jean, mais en voiture...Christophe, qui est sur le départ, nous attend pour rouler un certain temps avec nous, et puis il prend son rythme dans la côte qui mène à St Pierre de Chartreuse et on ne le reverra plus. Après un petit café pris vite fait, on est tout de suite dans le bain avec le raidillon qui passe devant l'église, la route qui s'élève doucement jusqu'à la Croix Bayard suivie de la côte déjà pentue vers St Julien de Ratz. On se hisse sans trop de mal jusqu'à St Pierre de Chartreuse, et là, première difficulté le col de Cucheron (1139m) passé dans le froid. On plonge sur St Pierre d'Entremont pour le ravito et pour se réchauffer...
    La suite va bien nous donner chaud car la petite route qui monte jusqu'au col de la Cluse (1169m) affiche un fort pourcentage. On se laisse glisser vers Corbel et la descente est un peu vertigineuse. En reprenant la montée vers le col des Egaux, Claude est prise de crampes mais elle reprend courageusement la côte (même pas mal). On redescend sur St jean de Couz direction St Christophe sur Guiers puis Entre Deux Guiers. Michèle et Jean vont nous laisser grimper le col des Mille Martyrs (884m) car la fatigue se fait sentir et on a peut-être été un peu audacieux de choisir le parcours long. Claude, à son rythme, boucle avec moi le circuit par Merlas, St Sixte, St Nicolas de Macherin, St Etienne de Crossey et... Coublevie (enfin !). Belle journée, beau parcours et collation bien méritée.
    Bilan : 116 km et 2621m+ de dénivelé. La moyenne ? On a oublié de regarder le compteur !
    Pierre.

     Sortie du 30 mai 2015
    Écrit par PINCHI Philippe


    Participants:Claude & Jean. Marie-Paule & Jean-Paul B. Maryvonne. Robert F. Christophe G. Marc. André.
    Jean-Marie J. Michel L. Eric. Joseph et moi.
    En l'absence de Jean-Paul G je jouerais au petit reporter.

    sorties 2015
    Joseph a déjà "embrayé". Il est temps de rejoindre la digue.

    sorties 2015
    Le temps est clément et le ciel devrait se dégager rapidement. Franchissement de l'A49...
    sorties 2015
    ...et direction Centralp puis la petite Buisse. Au pied de ladite bosse un feu rouge brise l'élan de beaucoup. N'est ce pas Joseph? Tu n'as plus aucune chance d'emporter "le meilleur grimpeur".
    Dès lors, nous sommes contraints à réaliser un véritable démarrage en côte. Les plus vaillants se sont déjà
    détachés.En bosse je ressens toujours des douleurs au niveau de ma récente prothèse de genou, aussi je passe immédiatement le petit plateau et moulinette. Ainsi, je ferais la grimpée avec Joseph.
    Qui un instant à pensé que l'on ne serait pas attendu? Ils sont tous là au sommet à nous attendre.

    sorties 2015
    En route vers la Croix Bayard où nous serons toujours attendus. Oh les mecs, allez y, faites vous un peu plaisir. Cette fois, Joseph demande au groupe de partir. A St Etienne de Crossey, Marc bifurque vers les gorges de Crossey pour gravir ensuite le col de la Placette. Il a prévu de faire court pour ressortir dimanche avec Chantal qui est absente ce samedi.
    C'est maintenant en compagnie de Michel, André et Joseph que nous poursuivons notre périple.
    A la bifurcation via Ste Sixte le groupe complet est de nouveau reformé car certains s'étaient arrêtés à st Etienne de Crossey.

    sorties 2015

    La bosse est avalée gentillement et nous décidons de virer sur la droite à Ste Sixte via le lac pour redescendre ensuite sur le Grand Vivier...

    sorties 2015
    ...puis la Rossatière.
    Un bon coup de cul nous attend. Michel déraille et renonce à ce parcours préférant descendre vers St Geoirs en Valdaine. Au sommet, Joseph est ravi car il ne pensait pas y arriver. La descente, en très mauvais état, nous secoue drôlement. Le retour s'effectuera TRANQUILLEMENT via Coublevie, Centralp et la digue. Quoi? c'est pas cà Joseph? J'écris çà parce que tu m'a demandé si je voulais te tuer...
    Bravo à toi le coach. J'espère que Michel aura réussi à retrouver le chemin depuis St Geoirs en Valdaine.
    Philippe.

     

    Sortie du 6 juin 2015
    Écrit par PINCHI Philippe


    Au fait: 6 juin 1966... Naissance de ??? Allez cherchez, vous ne trouvez pas ??? Et bien je vous le donne en 1000. C'était la naissance de Faure Essozimna Gnassingbé, (né le 6 juin 1966 à Afagnan, président de la République Togolaise depuis 2005). Hi, hi, hi !
    Je passe prendre le coach au passage et chemin faisant nous rencontrâmes, Jean F, puis Chantal A et Michel L.
    Ensuite au skatepark nous retrouvons Charles et André. Tullins, Renage, Rives Apprieu, tour du Lac de Charavines, Clermont et retour sera le parcours proposé. Chouette !!! On va faire un peu des bornes.
    André a vu passer le groupe des "échangistes forumistes" qui est parti sauf erreur à 7h30 pour effectuer la sortie club dans le Vercors. Puis peu après, Eric P, qui ayant oublié ses bidons dû retourner chez lui pour les récupérer, s'est lancé à leur poursuite. Dans ce groupe, il devait y avoir, Jean-Marie J, Jean-Paul G, Robert F, Michèle B, Pierre G et Maryvonne D. Un premier groupe est partie à 6h00 pour se rendre à Claix au départ de la randonnée du Mont Aiguille. Christophe sera sur les pentes de la Croix de Fer, Marc et Chantal sont allés respirer l'air Ardèchois durant une semaine. Désolé si j'oublie quelques sociétaires.
    Il fait déjà chaud, et j'assure le relais jusqu'à St Quentin/Isère.

    sorties 2015
    Ensuite, montée de Renage où Charles se détache quelque peu. De suite je le reprends et il me colle aux basques jusqu'à Renage. Peu après je comprends pourquoi: il s'était délesté de sa paire de manchettes (sans s'en rendre compte) obligeant ainsi Joseph à la lui ramasser, transporter et lui rendre. Plus aucun respect pour les anciens. Petit briefing dans Renage et pour permettre à Chantal de ne pas rentrer trop tard et assumer pleinement son rôle de "mamie adorable" nous décidons de ne pas faire le tour du lac.
    Nous repartons: Rives.
    sorties 2015
    Le Rivier d'Apprieu où Joseph nous fait passer par la petite variante du parcours des cyclos de Fontaine.

    sorties 2015
    Puis Apprieu, Charavines, bosse de Clermont, Chirens, St Etienne de Crossey, Coublevie et retour par Centralp puis la digue. André nous quitte à Veurey, puis peu après, Joseph recoit un coup de fil de Marc qui fait route vers l'Ardèche. Eric
    a chuté, s'est blessé et a été emmené à l'hôpital de St Marcellin. C'est ainsi que j'apprends que si vous faites le 01 42 99 06 05 et bien c'est Joseph qui vous répondra et assurera le rapatriement du/des blessé(s). De nouveau j'assure le tempo (tiens un terme que j'entends souvent à mes cours de musique) car j'ai proposé à Joseph de l'accompagner jusqu'à St Marcellin.
    Riche idée que j'ai eu car il m'offre le couvert et gîte (enfin presque !!!).
    Arrivés à St Marcellin nous ne prenons pas le temps de goûter au St Marcellin, un sacré petit fromage au lait de vache fabriqué depuis plusieurs siècles sur le territoire du Dauphiné. (oui je sais je m'égare).
    Finalement nous retrouvons notre petit Eric, allongé sur un lit. Une infirmière nous dit qu'il a eu une luxation de pouce. Le personnel soignant l'a shooté un peu pour le lui remettre en place.
    Il nous faut maintenant aller à la gendarmerie de St Gervais pour récupérer son vélo et ramener l'ensemble à
    Sassenage. Il me fallait également récupérer sa mutuelle complémentaire pour la scanner et là retourner à l'hosto. Ensuite, j'ai rempli la déclaration d'accident que j'ai transféré à Allianz !!!
    Pas drôle d'être "correspondant" d'un club. Ah j'oubliais, petit rappel: En cas de rapatriement, en cas de sinistre, un seul numéro 01 42 99 06 05, et c'est le coach qui vous répondra avec sa voix suave et charnelle... Petite sortie tranquille de 100 bornes, je suis content, on a pris du soleil, dommage pour le pépin de notre ami Eric, mais sans gravité aucune. Ah mince j'ai encore oublié quelque chose. Les circonstances...
    A 2 km du bout de la piste côté St Gervais, Robert tombe à terre car sa roue a mordu le bas côté.
    Malheureusement, Eric n'anticipe pas suffisamment l'écart, heurte le vélo de Robert et chute à son tour. Le groupe a effectué les gestes de premier secours et alerté les pompiers qui sont venus 20 minutes après, devancés par la Gendarmerie de 10 minutes. Après diagnostics et soins apportés sur place, Eric a été pris en charge par les pompiers, Robert a préf éré rentrer par ses propres moyens, accompagné de Roger. Le reste du groupe a alors continué la sortie prévue.
    PRUDENCE EST MERE DE SURETE.
    Philippe.

     

    Sortie repas JPB du 11 juin 2015
    Écrit par PINCHI Philippe
    Photos par GUILBAULT Jean-Paul


    Annoncée en réunion, Jean-Paul Bouvier avait proposé une sortie dans le Vercors avec ensuite, déjeuner dans sa maison de Villard de Lans. Un groupe composé de Maryvonne D, Jean-Marie J, Alain V et Jean-Paul G décident de partir de Sassenage à 6h45. Ensuite, rendez-vous avec Pierre G qui les attend à la passerelle du Rondeau.

    sorties 2015
    Grimpée vers le golf puis chemin de la lune pour rejoindre ensuite la route de St Nizier.

    sorties 2015
    Chantal A, André J, Jean F, Michel L et moi-même nous retrouvons chez Joseph pour charger les vélos. Robert F sera des nôtres mais sans son vélo, il nous montre son cuir râpé consécutif à la chute qu'il a faite récemment. Françoise V, Rosy J et Michèle L seront également du voyage. Nous partons rejoindre Marie-Paule B qui doit nous attendre devant l'office du Tourisme de Villard. Nous y retrouvons également Claude et Jean B ainsi que Charles R. Marie-Paule nous sert de guide pour rejoindre son domicile.
    Nous décidons d'aller à la rencontre du groupe parti à vélo de la vallée en empruntant la petite route via "les
    Girards", "les Herauts", les "Francons" puis Lans en Vercors. Avec Claude nous nous étions un peu détachés du groupe. Elle décide de s'arrêter au grand parking des campingcaristes, quand à moi je poursuis jusqu'à la sortie de La chenevarie pour retrouver le groupe de cinq.

    sorties 2015
    Ensuite, direction le col de la Croix Perrin où nous reformerons un seul et unique peloton.

    sorties 2015
    Au bas du col Alain vire à gauche via Méaudre pour redescendre ensuite sur Sassenage. Un peu avant Autrans, Charles en profite pour nous faire découvrir des petits chemins que nous n'aurions jamais empruntés sans sa présence.

    sorties 2015

    Il fait chaud, nous prenons le temps de discuter tous ensemble tout en occupant la largeur de la route, car il y a quasi aucune circulation automobile. Les Eymes, puis au gros pylône de transmission nous virons à droite en direction du plateau des Narces. Michel ne nous accompagne pas. La route est toute ombragée, ainsi nous ne souffrirons pas de la chaleur. Un court moment un froid intense nous traverse le corps, nous passions juste à côté du "Trou qui souffle". Ce trou est le second plus grand gouffre du Vercors de par son développement (50 km env).

    sorties 2015
    Deux groupes se forment et ici là je remercie mes compagnons de ne pas avoir trop appuyé sur les pédales me permettant ainsi de pouvoir les suivre et de "ménager" mon genou prothèsé. A un 1.5 km du sommet, sans force aucune, panne de carburant... Regroupement total au refuge des Narces.

    sorties 2015
    La descente nous secoue un peu et arrivés sur la place de Méaudre, nous en profitons pour refaire le plein des bidons. Une dame reconnait les maillots de Sassenage et connait Joseph le coach.
    Jean-Marie assure le tempo dans les Gorges du Méaudret. Ensuite depuis les Jarrands et jusqu'à Villard, Joseph qui a retrouvé la forme depuis son stage de Cambrils mène le train à son tour.
    sorties 2015
    Au giratoire séparation du groupe. Finalement je décide d'accompagner ceux qui ont opté un retour par la Côte 2000 en compagnie de Pierre, Claude et Jean, Jean-Paul, et Jean-Marie. Pour ma part, tout à gauche et moulinette et je retrouverais mes compagnons Aux Glovettes.

    sorties 2015
    Puis descente rapide par la route des Clos (merci Jean-Paul B pour l'info) et retour chez Marie-Paule et Jean-Paul. Nous y retrouvons également Nadine R.
    sorties 2015
    Un grand merci à Marie-Paule qui nous propose, salle de bain, toilette, serviettes etc, le grand luxe en somme.

    sorties 2015
    Puis nous prenons l'apéritif dans le sous sol où des pizzas et amuse gueules avaient été préparés pour notre plus grand plaisir.

    sorties 2015
    Deux grandes tables avaient été dressées dehors et c'est autour de diverse salades et grillades que nous avons partagés un bon repas.
    sorties 2015
    Une bien belle journée empreinte de convivialité et très bon esprit de camaraderie. Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont concoctés les différents mets et desserts. Sans aucun doute, nous garderons un bon souvenir de cette journée.

    sorties 2015
    Puis retour dans la chaleur de la vallée à vélo pour ceux qui y étaient monté le matin.

    Philippe.


     

    Col du Sabot 2015
    Écrit par PINCHI Philippe


    Persuadé qu'il n'existait aucun col routier Isèrois de plus de 2000 mètres, et bien, je me suis trompé... Grâce à l'association Locomotive, ma fille, ses enfants et ma femme ont pu bénéficier gracieusement d'un séjour d'une semaine à Vaujany, soit deux studios. De ce fait j'ai décidé de les y rejoindre dimanche à vélo et de gravir le col du Sabot. Toutefois, prothèsé du genou depuis 9 mois, je ne pouvais pas m'embarquer dans une telle aventure et faire à vélo l'aller et retour soit environ 140 kms. Donc dimanche,lever à 4hoo, petit dèjeuner, la ballade de mon toutou,

    sorties 2015
    le vélo chargé dans la voiture et me voilà parti. Aucune chance d'apercevoir les Sassenageois candidats au BRA 2015 car beaucoup avaient opté pour un départ vers 3h00. De toute évidence, cela ne ressemble pas aux BRA que j'ai effectué en 79 (mon 1ier) et tous les autres, car il n'y a pas affluence sur la N91. Sauf erreur, cette épreuve est en perte de vitesse par rapport aux cyclosportives prises en main et au profit de
    A.S.O. (pompe à fric) Bien évidemment ces propos n'engagent que moi. Dans un premier temps, je voulais laisser la voiture à Séchilienne puis chemin faisant je me suis finalement arrêté à Allemond. Me garer à Rochetaillée c'était prendre le risque de retrouver ma voiture pillée comme celle de Claude et Jean (très
    récemment). Inutile de vous préciser que les prévisions météos sont ultra rassurantes, il fera chaud.
    Un temps idéal pour rouler à condition de partir de bonne heure d'autant que ne je sais pas ce que je vais
    POUVOIR faire aujourd'hui. Néanmoins, je suis tout de même là pour essayer de chausser ce Sabot !!!
    Certes, cela ne me fera qu'un très court parcours, puisque depuis Allemond il n'y a "que" 20kms. Oui... mais en jetant un coup d'oeil au profil altimétrique de cette ascension... Voyez par vous même, c'est quand même du costaud!

    sorties 2015
    A noter, ce profil commence au pied de l'ascension de Vaujany - il faut donc lui ajouter le plat entre Allemond, ainsi que la montée du barrage d'Allemond (du Verney). Philippe, arrête de chipoter!!!
    Pour faire court, cette route du col du Sabot est une longue route qui mène à rien... A un petit bout de parking en haut sur lequel je n'ai même pas trouvé le panneau indiquant le nom du col col et l'altitude. En désespoir de cause, j'ai trouvé cette photo sur le oueb.
    sorties 2015
    Mais en gros, il s'agit d'une longue impasse, sur route bitumée, de 10kms au delà du très beau village 'la Villette', situé lui même à 1000 mètres au dessus de Vaujany... Très rapidement (pas mon allure!!!) mais depuis que j'ai quitté ma voiture je monte les premiers lacets du barrage du Verney puis longe le lac. Je ne dépasse aucun concurrent du BRA mais beaucoup me dépassent ;-) Peu après, je laisse sur la gauche la D526 qui mène au col du Glandon et prend sur ma droite la D43a direction Vaujany. Un motard de l'organisation, placé à cet endroit me lance: ''C'est pas la route!''. Je le salue et lui répond: ''Je sais, mais je ne fais pas le BRA.''. Le jour n'est encore pas tout à fait levé sur ce versant.

    sorties 2015
    Et de suite, ça monte, ça monte très fort. Désolé si je ne m'arrête pas pour photographier la pancarte mais elle Col du Sabot 2015 indique: 8.9%, Vaujany 5.5 kms et altitude 807mt.
    Les 5,5kms de montée en question, ils ne mènent "que" jusqu'à Vaujany... Et moi je projette d'aller bien au-delà.
    Ne serait ce pas Jean Racine qui en 1668 écrivait: Qui veut voyager loin ménage sa monture (et mes jambes!!!)? Tout à gauche et vogue la galère. Je ne savais pas que mon compteur pouvait afficher des vitesses aussi basses: 6km/h qui seront rarement dépassées durant toute la montée et je sais que je vais rencontrer de plus forts pourcentages. Rif Jany, Pourchery, le Perrier de petits hameaux caractéristiques de l'Oisans.

    sorties 2015
    Beaucoup de lacets, la pente est difficile. Enfin, la route devient rectiligne et j'apercois le téléphérique capable de transporter 160 personnes et qui n'est pas sans me rappeler le terrible accident survenu en 1989 et qui avait couté la vie à huit techniciens.

    sorties 2015
    J'y suis, Vaujany. Mais ce n'est ni la fin ni la moitié de mon projet. Puis très rapidement (je déconne) je traverse le magnifique hameau de la Villette. Pour les "chasseurs de cols" sachez que juste à la sortie de la Villette vous empocherez un col agréé par le Club des 100 cols: le Collet (de la Villette) à 1400mt.

    sorties 2015

    A partir d'ici, les pourcentages descendront, rarement en dessous de 8%... et iront jusqu'à 11,2%. Tout de même à un endroit j'ai trouvé du 6.8% et j'ai eu l'impression de faire du plat. Un col assez régulier, mais long et très pentu... tout simplement. Mais le cadre est tellement beau qu'on en oublie presque la pente.
    Une incroyable succession de lacets jusqu’aux Chalets de Côte Belle (alt.1870 m).

    sorties 2015
    et enfin le Col du Sabot à 2100 m.

    sorties 2015

    Sur cette portion de route j'ai eu à franchir quelques barrières canadiennes.

    sorties 2015
    Et c'est un jeune gardien de troupeau qui m'a expliqué: (Ces barrières sont prévues pour dissuader les animaux de franchir une clôture tout en laissant le libre accès aux véhicules).
    Encore quelques coups de pédales et j'y suis. Fatigué mais content, très content. Que du bonheur et de l'effort. Le parking et un sentier de quelques mètres qui me permet ensuite d'apercevoir le Mont Blanc, le lac de Grand Maison, la route du Glandon mais je n'apercois ni Jocelyn, Dominique, Luc, santo, Jérémy et ceux que j'ai pu oublier.
    sorties 2015
    Ici la définition de "col" prend tout son sens puisque le Sabot se situe au creux de deux montagnes, avec même pas 3m de plat entre les deux, au sommet des deux vallées qui s'y rejoignent, tout en gardant à l'esprit qu'une seule route est carossable. Pour l'autre versant, une bonne paire de chaussures de montagne est nécessaire. J'entame une conversation avec trois Grenoblois, et le "Monsieur" se propose de me prendre en photo.

    sorties 2015
    Cette descente aura eu le mérite de me décider à changer mes patins de freins (chose faite au moment où j'écris) et petits bémols, la quantité de gravillons dans les virages est assez surprenante (un peu trop à mon goût). Donc PRUDENCE!!!
    De nouveau retourné à Vaujany je rejoins ma famille
    sorties 2015
    dans leurs studios situés juste en face de la cascade de la Fare (soleil de face. Grrrrr.).

    sorties 2015
    Face au village, sur le flan de la montagne, contemplez la cascade de la Fare, symbole incontournable du village qui jette son dévolu toute l'année où presque...Que d'aucun ne dira que c'est elle la plus belle!!! (texte relevé sur un prospectus au syndicat d'initiative).
    De plus, un autochtone me faisait remarquer qu'à cette époque cette cascade ne comporte que deux bras au lieu de trois... Est-il utile que je vous renseigne sur mon chrono? J'ai donc parcouru 42,43 kms en près de quatre heures, soit 10,73km/h et près de 1400mt de dénivellé.
    La ballade vaut le détour, je vous l'assure. Donc je résume, deux cols effectués et pour les plus entrainés dont je ne fais pas parti en redescendant à Vaujany, après le tunnel et l'église vous pourrez prendre une route à droite et vous y trouverez un autre col: Le Collet de Vaujany (1700mt).

    sorties 2015
    Je sens que je vais le faire très très prochainement.
    Philippe.

    BRA 2015
    Écrit par CREMER Sebastien


    Dimanche 1h05 du matin, le réveil sonne : faut être fou diront certains. On décolle en voiture de Sassenage à 2h pour Vizille pour un départ pour le BRA à 3h. A un peu plus de 2h30, on arrive au point de contrôle où l’on retrouve les Sassenageois les plus matinaux. A 2h40 on tamponne les cartes de route, et on passe sur le tapis pour détection de la puce qui permettra aux organisateurs de faire le suivi des participants et pouvoir récupérer les participants en cas d’intempéries comme en 2011 (année où de nombreux cyclos Sassenageois avaient décidés de faire le BRA 1 jour ou 2 jours plus tôt). Quelques cyclos impatients de partir n’attendront pas le départ officiel derrière la moto à 3h du mat. A 3h on forme un groupe de 11 (10 Sassenageois : Pascal L & M, Santo, Dominique, Jocelyn, Christophe, Didier, Luc, Isa et moi-même + un copain à Dominique). Au moment de partir on apercevra un 11ème Sassenageois en la  personne de Pierre. On le reverra un peu plus tard. Tout le monde porte haut les couleurs de Sassenage. Par contre on n’a pas vu Jérémy qui avait prévu de partir également à 3h.Le départ se fait derrière une moto à allure raisonnable pour ne pas se griller dans ce long faux plat jusqu’à Rochetaillée. Il fait doux : certains sont manches courtes et les plus frileux ont gardé les manchettes. Pascal a même opté pour un gilet jaune taille XXS pour montrer le maillot du club

    sorties 2015
    On restera groupé jusqu’à Allemont puis chacun attaquera à son rythme la sévère montée jusqu’au Rivier
    d’Allemont. Au Rivier, j’aperçois un cyclo bien connu en tant qu’organisateur des BRM à Grenoble. On discute un peu, il n’est pas inscrit car a fini les homologations d’un dernier BRM 600 hier à 22h30. Il est ensuite parti de chez lui à vélo vers 1h30.
    Le jour commence à se lever mais je garde l’éclairage pour le km de descente qui se présente après le village. Je décide de monter jusqu’au Glandon d’une traite. En parlant de traite, il n’est pas encore 6h quand j’aperçois sur la droite au dessus du barrage de Grand Maison un agriculteur déjà au travail au milieu de son troupeau : ça va faire du bon beaufort d’été d’ici 18 mois. Quelques minutes plus tard j’arrive au Glandon un peu après 6h où je fais tamponner ma carte de route avant de faire demi tour à la rencontre d’Isa. On finira la montée ensemble et profiterons de l’arrivée du photographe, qui n’étais pas là à mon premier passage, pour un petit cliché que l’on achètera à l’arrivée pour la modique somme de 5euros.

    sorties 2015
    Je ne regrette pas ce petit aller retour car le soleil illumine maintenant les sommets environ : c’est magnifique et calme (pas encore de voiture et motos).

    sorties 2015
    Pascal M., qui commence à avoir froid (il fait seulement 7°C d’après mon compteur) est déjà prêt à repartir. Le groupe de 10 se séparera donc en deux groupes (les deux Pascal et Santo formeront le 1er groupe).
    Après s’être rempli l’estomac, on attaquera la descente vers 6h45. Il ne fait pas chaud dans cette descente rapide encore à l’ombre. Regroupement à St Etienne de Cuines puis on roule ensemble jusqu’au pied de l’ascension des lacets de Montvernier : une première je crois pour tout le groupe. La route est vraiment pittoresque

    sorties 2015

    et la pente régulière mais pas trop dure (7-9% pendant 3kms environ) mais avec de nombreux virages qui
    permettent de choisir l’intérieur ou l’extérieur. Ca va monter très vite lors de l’étape du tour dans un peu plus d’une semaine A 8h environ on se retrouve au sommet, à l’endroit de la bifurquation vers le Col du Chaussy qui est au programme du super BRA.

    sorties 2015

    sorties 2015


    Jocelyn tente en vain d’inciter certains à tourner à gauche mais sans succès.

    sorties 2015
    sorties 2015
    Ce sera donc BRA pour tout le monde.

    sorties 2015
    Il faut dire qu’on n’est pas encore au milieu du parcours et qu’il est souvent ''plus simple'' de se décider à la fin. 30 minutes plus tard on arrive au deuxième ravitaillement à St Jean de Maurienne. On se ravitaille à l’intérieur d’un gymnase où les organisateurs ont installé des chaises. Le groupe ne se fera pas prier pour s’asseoir quelques minutes et s’aérer les pieds.
    sorties 2015
    On voit qu’il restait de la place pour d’autres membres du club. Une longue montée de 13kms nous attend jusqu’au prochain ravito situé à Albiez Montrond à 1.5km du sommet du col du Mollard. Cette route est agréable mais présente quelques kms avec des pentes soutenues (9% sur plusieurs kms). Chacun montera à son rythme. On rattrape dans la montée quelques cyclos du BAC qui attaquent leur deuxième journée de vélo. J’arrive au ravito un peu avant 10h où je retrouve le premier groupe : ils ont fini leur repas et sont prêts à repartir. Je tamponne ma carte et retourne cherche Isa qui finit la montée avec Luc. Cette pause un peu plus longue que les autres fera du bien à tout le monde. L’assiette proposée est copieuse et
    appréciée par tous les cyclos. On tentera de recharger le GPS de Didier avec ma batterie amovible mais son
    connecteur n’est pas le même que le mien même si on a la même marque de compteur : ah la technologie !!!
    La digestion débutera avec la fin du col du Mollard et la descente jusqu’au pont de Belleville où de nombreux cyclos sont arrêtés car une pancarte indique qu’il faut aller à droite. Personne du groupe ne connaît cette route parallèle à la route principale mais cela a l’air de coller à la carte indiquée sur mon gps. On tergiverse un peu et on essaie d’appeler Didier qui est parti à gauche avec Christophe. Ne réussissant pas à les joindre, on décide de la même direction qu’eux. Mon gps m’indiquera donc un hors parcours pdt 4-5kms jusqu’au village qui se trouve avant St Sorlin où les deux routes se rejoignent. Il y a de l’animation dans St Sorlin, il faut faire attention car il y a beaucoup de monde à pied qui traverse un peu partout. On ne s’arrêtera pas car la pente dans la station commence à devenir importante. Il faut ensuite faire attention dans la montée car il commence à y avoir pas mal de circulation dont certains camping car qui rencontrent quelques difficultés lorsque des voitures ou des groupes de cyclos arrivent en face. Le rythme n’est plus le même pour tout le monde dans ces derniers kms mais tout les cyclos (sauf 1 : pas du club bien sûr) sont sur leur vélo. La beauté du paysage permet cependant d’oublier la fatigue.
    sorties 2015
    Une nouvelle fois je tamponne en arrivant au sommet avant de redescendre chercher Isa qui termine le col avec Luc. J’aurai le droit à une deuxième photo dans ce col par le photographe officiel du BRA.
    Dernier ravito fort apprécié avec des pastèques qui rafraichissent bien. Tout le groupe se félicite. Les batteries de chacun, au sens propre comme au figuré, sont plus au moins à plat mais tout le groupe s’est accroché pour finir sur le vélo. Certains pensent que le parcours était moins difficile que d’habitude (30-35kms en moins et 200m de dénivelé en moins). Je dirais plutôt que l’entrainement du groupe avait été bien ciblé pour le BRA. Pour notre part, on a très peu roulé avec le club cette année (seulement rallye Obiou, Brevet Randonnée Voiron Chartreuse) du fait qu’Isabelle a un peu commencé tard la saison vélo suite à sa chute en ski de fond en janvier. Les grosses semaines au niveau professionnel pour nous deux nous ont également incitées à faire une grosse sortie le dimanche plutôt que le samedi, jour où il faut faire tout ce que l’on n’a pas le temps de faire la semaine. Le Tour du Vercors, le brevet de randonnée du Haut Bugey (un équivalent du BRA pour le Jura) et l’ascension de quelques cols à plus de 2000m (Agnel, Izoard, Galibier) ont complété notre entrainement en juin et juillet pour se préparer au BRA. Après la dernière et sévère montée (passages à 12%) en lacets avant le village du Rivier, on retrouve un dernier petit ravito surprise où l’on se rafraichit un peu puis descente rapide jusqu’à Rochetaillée. Il ne reste plus qu’à rentrer en petit peloton avec toutefois le vent de face. On roulera à bonne allure sans forcer pour que le groupe reste uni. On sera même encouragé par Pascal qui retourne en voiture en Oisans. On arrivera à Vizille vers 14h40 où l’on validera notre carte de route et l’on récupérera un petit cadeau : sac BRA, gourde et Pin’s. Je finis avec 208kms et un peu plus de 4900m de dénivelé soit 500-600m et 19kms de plus qu’Isabelle. Félicitations à tous, certains finissaient leur deuxième BRA, nous le 3ème , d’autres le 4ème et Luc et Jocelyn leur
    6ème (si je ne me trompe pas).
    Les résultats:

    sorties 2015

    Sébastien.

     

    Le Collet de Vaujany 2015
    Écrit par PINCHI Philippe


    En préparant ma sortie de dimanche 12 juillet avec mon logiciel CARTO-EXPLORER,

    sorties 2015
    j'avais remarqué une route à gauche juste avant d'entrer dans Vaujany: Le Collet de Vaujany qui culmine à 1707mt. Action, réaction, il faut que je l'empoche. Aussi en quatre jours j'aurais augmenté mon nombre de cols pour le "Club des cent cols". Cette fois-çi pas d'approche en voiture mais l'aller retour Seyssinet-Pariset/Vaujany à vélo. La veille au soir je prépare mon éclairage car j'ai prévu de prendre la route le lendemain à 5h00. Les journées commencant à décroitre je ne veux pas prendre de risque. Le gilet fluo sera aussi indispensable. J'emprunte la digue jusqu'à la zone de Comboire que je traverse sur toute sa longueur puis je sors à Pont de Claix face au complexe industriel de Rhône Poulenc (sauf erreur d'entité).
    Direction Vizille, puis peu avant Séchilienne, je quitte le gilet fluo et éteint mes éclairages, le jour est complétement levé. Déjà plusieurs véhicules et gros camions m'ont fait extrèmement peur en me dépassant de très près. Visiblement la règle des 1.5mt lors du dépassement d'un cycliste n'est pas encore adoptée par tous. Aussi, je ne renouvellerais pas cette expérience, partir seul et de si bonne heure...
    Allemond, les choses sérieuses vont commencer. Un cycliste me dépasse dans le lacet du barrage du Vernay. Salut amical, et il poursuit sa grimpée chrono (???). Pas de doute, l'inclinaison de la grimpée de Vaujany n'a pas bougé d'un iota depuis dimanche.

    sorties 2015
    Les gambetttes me font mal, certainement les restes de ma sortie de dimanche.
    Altitude 1200 mt, j'y suis. Un panneau sur ma gauche indique rte du Bessay (voyez sur la photo),
    sorties 2015
    et tables d'orientation, j'attaque la RAMPE.

    sorties 2015
    Toute cette montée est comprise entre 9 et 10%.

    sorties 2015
    Le genre dont je raffole (lol). Seul avantage et non des moindres, la route est très ombragée. Apparemment mon compteur kilomètrique est en désaccord avec la pancarte d'en bas. Certes avec mon alti je vois bien que je ne suis encore pas à 1700mt mais avec les kms, c'est faux. Tant pis j'y suis, j'y reste et continue jusqu'à trouver ce "Collet". Rhaaa j'ai chaud, je souffre !!! Contrairement au col
    du Sabot que j'ai fait dimanche, il n'y a pas de vent, une fournaise, exposition plein sud. Donc je passe en mode "Je ne flancherais pas. ". J’ai l’impression que ces 5 kilomètres en font le double… Put… Quand est-ce qu’il arrive ce Collet ???Ah, j'apercois le parking et un grand panneau avec carte, descrition de la faune, animaux etc...

    sorties 2015
    Je ne m'arrête pas de suite et continue encore sur 200mt (voyez sur la carte). J'arrive devant une énorme masse de béton qui recouvre la cheminée d’équilibre d’une profondeur de 200 mètres de hauteur qui sert d'anti-bélier à la conduite d’eau reliant le Barrage du Verney à celui de Grand-Maison. On ne voit
    rien du tout mais on devine une énergie incroyable enfouie dans la montagne, (renseignement trouvé sur le oueb). Je redescends au parking du "Collet", le point de vue est extraordinaire à tel point que 3 tables d'orientation,

    sorties 2015
    (impossible de les photographier, soleil très génant), sont nécessaires pour détailler un panorama de 180°: Massif des écrins, des Grandes Rousses, le taillefer, Belledonne,
    sorties 2015
    et vue imprenable sur le lac du Verney.

    sorties 2015
    J'en prends plein la vue. Je ne sais plus dans quel livre de montagne j'avais lu: ''La montagne est faite pour être vaincue mais au moindre faux plat elle prend sa revanche.''. Elle peut auussi et c'est le cas nous donner de magnifiques instants, de grands bonheurs. Il me faut maintenant redescendre et cette fois avec des patin NEUFS. (Voir cpte rendu précédent). A mi-descente un chevreuil traverse la route juste devant moi, encore un peu et... Je rejoins ma famille aux studios de Vaujany. Je suis fracassé. Séances d'étirements, une bonne douche et un bon plat de pâtes me requinqueront. 17h30, il me faut maintenant rentrer à Seyssinet. Dimanche, j'avais pu m'apercevoir que les participants avaient un fort vent de face. Et bien pour moi ce sera pareil. D'Allemond jusqu'à Seyssinet, je n'ai pas eu la chance de trouver un cycliste, il ne m'a fallu compter que sur moi. Oh putaing !!! que c'était fatiguant. Cet après midi, ce sera encore vélo mais calé entre deux coussins sur mon canapé à regarder "L'extra-terrestre FROOME".
    Bon vélo à tous.
    Philippe.

     

    Paris-Brest-Paris 2015
    Écrit par FORGIA Santo
    Compte rendu du 18ème Paris-Brest-Paris du 16 au 20 août 2015.


    Après un été permettant de boucler les 10.300 km de préparation, l'heure du départ approche. Nous partons de Grenoble samedi matin direction Paris. Une fois arrivés, nous nous rendons au contrôle des vélos pour 15h00. Ensuite nous allons déjeuner et posons nos valises à l'hôtel.

    sorties 2015
    Louis en pleine action. Nous sommes dimanche 16 août, il est 16h15, le départ du troisième groupe de 300 concurrents est donné à Saint Quentin en Yvelines. Nous sommes trois au départ: Louis, Eric le lyonnais et moi.

    sorties 2015
    Le départ. Il est 16h30, les fauves sont lâchés, heureusement une voiture ouvreuse est devant à 30 km/h avec interdiction de la doubler pendant 30 km, ensuite c'est la course, ça double de partout. Le peloton éclate en plusieurs groupes. Il faut dire que le parcours n'est pas plat et que les côtes de Longny, Saint Mard jouent au juge de paix. Mortagne est là, après 140 km, la moyenne est de 27 km/h, c'est certainement beaucoup. Arrivés à Villaines-la-Juhel à 0h50, pause de 30mn, juste le temps de manger un bout et de faire le plein des bidons. Ce sera ce même rituel à chaque contrôle avant de repartir. J'en profite pour m’habiller plus chaudement, enfiler les manchettes et les jambières pour passer la nuit.
    Nous voici à Fougères. Nous pointons à 5h04 avec 30mn d’arrêt. La forme est encore là. Arrivés à Tinténiac à 8h10 avec 45 mn d'arrêt sous un beau ciel bleu.

    sorties 2015
    Louis encore en pleine forme.
    Puis à Loudéac à 12h18 et 45mn d'arrêt.

    sorties 2015
    Arrivée de Marc et Danièle. Peut de temps après l’arrivée de Marc et Danièle, Louis commence à se plaindre de son genou. La douleur s’est empirée assez rapidement. Il avait de plus en plus mal. IL nous a dit de ne pas l'attendre, qu’il avait trop mal et qu’il décidait d’arrêter. Je ne voulais pas le laisser tout seul, j’ai donc appelé Marc qui m’a dit de continuer seul. Carhaix à 17h40 et un arrêt de 1h15mn. Pourtant je n'ai pas l'impression de traîner, il faut parfois faire une centaine de mètres pour pointer puis ressortir et se rendre à la salle de restauration, remplir le bidon, le temps passe vite. C’est l'étape la plus montagneuse mais ça va encore. Le coeur n’y est pas, nous sommes déçus Louis a pointé mais ne repartira pas. Nous avons perdu notre pilote. Nous sommes plus que deux pour finir l’aventure. En route pour Brest. Paradoxalement à ce que je pouvais penser, j'ai de bonnes jambes. La journée va être longue. A un croisement la route commence à monter pour aller à Sizun distant de 18 km avec au sommet le roc Trévezel, le temps est toujours ensoleillé et nous commençons à voir le peloton de retour. Brest approche nous nous arrêtons pour prendre quelques photos sur le pont de Brest.

    sorties 2015

    sorties 2015
    Le pont de Brest.
    Brest à 22h21, la fatigue est là, la faim également. Nous mangeons, nous prenons une douche bien méritée et au lit pour 4 heures de sommeil seulement. Beaucoup de monde ont décidé de dormir à Brest. Nous avons perdu un temps précieux à faire la queue de partout. Nous demandons à être réveillé pour 4h00 et nous sommes repartis à 5h45. Le temps était beaucoup moins clément avec beaucoup de brouillard. On ne comprenait pas pourquoi ce n’était pas le même parcours, en effet pour sortir de Brest le parcours n’est pas le même selon si on arrive ou si on repart. Le brouillard persiste jusqu’à 8h30. Les montées interminables se multipliaient mais pas les descentes. Enfin Carhaix à 9h00 arrêt 30mn puis Loudéac à 13h13 arrêt 1h.
    La fatigue commence à se faire sentir. Nous décidons de nous faire masser les jambes. On était allongés, on
    s’endormait presque, on aurait bien fait un petit roupillon. Mais pas le temps de s’endormir il fallait repartir, notre pilote Louis nous disait de garder nos deux heures d’avance sur le planning qu’on s’était fixé avant le départ pour affronter le pire.
    Tinténiac à 18h08.
    C’est quelques dizaines de kilomètres après Tinténiac que je commence à avoir mal à mon genou, cela s’est empiré assez rapidement. Je ne savais pas ce qu’il m’arrivait. Je ne pouvais plus faire le tour complet de pédalage. Une fois mal au dos, une fois mal aux pieds, une fois mal au genou, pourtant la force était là mais j’avais beaucoup trop de douleurs. Eric m’encourageait ''Ce n’est pas grave ca va passer'' mais plus les kilomètres avançaient et plus j’avais mal. Je ne savais plus quoi faire et je commençais à me décourager. On se regardait avec Eric et je lui ai demandé qu’en penses-tu? Il a pas su me répondre, il m’a dit qu’il ne pouvait pas se mettre à ma place alors j'ai pris la décision de continuer un peu. Il me disait on va y arriver. Pendant une demi-heure ça allait mieux, peut-être parce qu’il y avait des descentes mais dès qu’il y a eu une montée à 6% le vélo reculait à la place d’avancer et une fois arrivé sur le plat j’ai décidé d’arrêter. J’avais très mal, je ne pensais pas qu’avec un peu de temps cela passerait donc je ne voulais pas pénaliser Eric qui est un garçon gentil, serviable et patient. Il m’encourageait tout le temps mais le mal était là. Marc est venu me chercher à 20 km de Fougère. Eric est parti tout seul, il a pointé tout seul à Fougère je l’ai rejoint en voiture. C’était une belle aventure qui c’est arrêtée là, brusquement.

    Fougères à 22h abandon.

    sorties 2015
    Le suivi sur le site officiel du PBP.
    Je tiens à remercier tout le monde pour tous les encouragements que j’ai eu tout le long du parcours auquel je n’ai pas eu le temps de répondre. Je tiens à remercier également Marc et Danièle pour leurs assistances.
    Après quelques jours de recul, le moral revient et j’espère pouvoir revivre à nouveau ces moments dans quatre ans car c’était fabuleux de voir tout ce monde.
    Santo.

     

    Randonnée des Castors 2015
    Écrit par PINCHI Philippe


    Randonnée des castors du samedi 19 septembre 2015.
    Huit heures, nous nous retrouvons à 12 sociétaires au Centre sportif Joseph Guétat av. Pierre de Coubertin de Seyssinet-Pariset.
    Claude, Maryvonne, Chantal P, Jean, Charles, Jean-Pierre L, Pierre G, Marc, Joe, Robert F, Eric et moi même.
    Maryvonne, Pierre et Joe effectueront le parcours de 100 kms, les autres le parcours de 80 kms. Une fois les inscriptions effectuées nous nous dirigeons vers la passerelle du Rondeau pour ensuite rallier Pont de
    Claix via les contre-allées. Pas franchement top... Feux tricolores, passages piétons, trous, enrobés en piteux état. Peu après le franchissement du Pont Rouge, nous prendrons une route en travers sur la droite qui permet d'échapper à la route principale. Nous passons au dessus de l'autoroute et passage à proximité de la ZI des Beauches où notre cher Président a terminé sa carrière proffessionnelle. Risset, puis direction Varces. Nous roulons tous ensemble, le temps n'est pas très chaud mais il ne pleut pas.
    Plaine de Reymure puis piste cyclable qui longe la Gresse jusqu'à Vif. Le trio partant pour les 100 bornes est
    toujours avec nous et mène un traintrain pas cool. Jean qui s'est soulagé contre un arbre est distancé. Ah cette prostate... Genevray de Vif (altitude 360mt) séparation des circuits. A gauche le 70 et à droite 80 et 100kms. Marc ne sachant pas ce qu'à décidé Chantal, lui pose la question. Yeaaaaaaaah, elle reste en notre compagnie. Décidement, ma forme n'est pas au zénith. Certes, je grimpe mais ce n'est encore pas le top.
    St Barthélémy, 1er ravito.

    sorties 2015
    Je retrouve des potes Seyssinettois. Thé chaud, pates de fruits... et blablaba, blablaba. Bon c'est l'heure, nous devons y aller. Cette fois Maryvonne, Pierre et Joe adoptent leurs rythmes et nous quittent. Il s'agit de Joe qui a rejoint notre club (59ème licencié)
    sorties 2015
    Claude est sur son nouveau vélo et les impressions sont plutôt bonnes (çà se voit du reste...).

    sorties 2015
    Altitude 895 mt nous sommes au sommet de la bosse de Miribel Lanchâtre. Photo souvenir et c'est reparti.


    sorties 2015
    La descente est très rapide et déjà nous sommes dans St Guillaume.

    sorties 2015
    Le trio lui grimpera jusqu'au col des Deux (1222mt) pour ensuite redescendre sur Monestier. Après le coup de cul de la sortie de St Guillaume, nous nous regroupons et filons vers Monestier de Clermont. Je m'extraie du groupe afin de prendre quelques photos dans la grimpée du Collet de Sinard...

    sorties 2015
    ...où un second ravitaillement nous est proposé. Beaucoup de cyclos nous donnent rendez-vous à samedi pour notre randonnée. Le soleil est là, mais on supporte nos vêtements. Claude a pris de l'assurance dans les descentes, de ce fait elle est toujours dans ma roue. Grrrrrrrr !!!
    St Martin de la Cluze, tout le monde n'est pas là, on continue de descendre afin de les attendre à un endroit
    ensoleillé. Claude, découvre ces routes qu'elles ne connaissaient pas. Nous attendons un court instant au carrefour de la Coynelle et c'est en file indienne que nous rejoindrons Vif. Robert assurant également des relais. Retour dans la plaine de Poliénas, personne ne rouspète pour le rythme, mais c'est bien sûr, mais c'est bien vrai le coach est en Méditerranée. Arrivés au silo de Varces, les flèches indiquent le CD 1075 (ancienne RN) nous longeons donc la prison puis direction le Pont-Rouge. Claude nous signale que Chantal et Marc roucoulent derrière nous. Petite halte très courte et nous rejoignons le cours St André, le cours Jean Jaurès et leurs contre-allées et 
    ce, jusqu'au Rondeau. Traversée du Drac via la passerelle et retour vers le gymnase de Seyssinet.
    Accueil chaleureux des cyclos Seyssinettois, qui nous proposent la traditionelle assiette garnie.
    ET SECRETEMENT NOUS LA VOULIONS ET NOUS L'AVONS EUE. Quoi donc???

    sorties 2015
    Lisez donc ce classement
    Nombre de participants 115 (sauf erreur)
    Club le plus nombreux: SASSENAGE (il faut rajouter à la liste du début: Isabelle & Sébastien C et Gaby).
    La plus jeune: Isabelle. (de l'USSCT) Un membre du bureau de Seyssinet remet la coupe à notre cher président.

    sorties 2015
    Concernant la sortie club, Jean-Paul m'a passé une info: Santo, Didier, Pascal L, Jean-Paul & Marie-Paule B et Jean-Paul G ont fait la rando de Sassenage, soit le grand
    parcours par Montaud. Plutôt bien, me dit-il, ils ont testé le parcours téléchargé sur le Garmin de Santo. Petit détail, ils ont tous eu froid !
    Philippe.

     

    Sortie du 14 novembre 2015
    Écrit par REINA José


    Le soleil est encore avec nous en ce 14 novembre.
    Au rendez-vous nous sommes nombreux: Claude, Pierre, Jean B, Charles, Jean-Pierre, Jean, Vitto, Jean-Marie, Christophe, Joseph, Alain, Jean-Marc (je crois), peut-être j'en oublie, désolée c'est l'âge…
    Les visages sont tristes, on a vu l'horreur des évènements qui se sont déroulés cette nuit à Paris... Il faut s'armer de courage pour ne pas céder à la peur.

    sorties 2015
    Jean JULLIEN
    Retour au vélo, Joseph s'énerve, 9h02 il faut partir... Démarrage tranquille puis à l'Echaillon, le train s'accélère, à St Quentin le groupe Joseph part sur Renage, c'est la sortie qu'on a faite samedi, alors Claude, Jean, Jean-Marie, Vitto, Jean-Pierre, Pierre, Christophe et moi allons sur St Gervais puis Vinay. Au croisement de Notre Dame de l'Osier, on dit au revoir à Jean (qui ne doit pas trop forcer), Claude (qui chouchoute son chéri) et Christophe (pressé de retrouver sa moitié). Col Lachard c'est long, Vitto arrive ENCHANTE au sommet, de son premier vrai col...

    sorties 2015

    Voyez la photo, un sourire comme celui là ça fait du bien, mais quand on lui dit qu'il y en a un deuxième, il a un moment de doute, on le rassure, le col de Châtain c'est rien. Retour par Tullins et la digue où on double.
    Super sortie, pour info: 85km 722m+, c'est inespéré pour un 14 novembre, vitesse moyenne 22,3.
    Espérons rouler comme cela jusqu'en 2016.
    Jo.

     

    Sortie du 12 décembre 2015
    Écrit par MARTIN Pascal


    Ce matin nous sommes cinq au départ Dominique, Luc, Santo, Pascal L et moi. En allant au rdv je trouve qu’il fait froid et qu’il faudra faire attention au verglas ! Nous voila parti, Pascal suggère le tour du lac de Paladru comme parcours. Santo et Pascal roulent en tète et ça ne chôme pas… Moyenne de30.9 km/h au pont de St Quentin, la journée est lancée, on sera rentré pour l’apéro ! Tullins Renage, Rives, nous sommes au soleil et il fait bon, le Rivier, Apprieu, très vite nous seront au lac, là aussi la moyenne va repartir à la hausse.
    Je suis en tête pour aborder la descente sur Charavines tout est dans l’ombre. Dans cette descente il y a un virage qui est humide toute l’année. Je repense au verglas j’essaie de ralentir, trop tard, je sens la roue avant partir sur la glace puis la roue arrière…. Ma hanche gauche tape le sol en premier puis l’épaule et enfin le casque joue son rôle protecteur, la lumière ne s’est pas éteinte pendant le choc, je glisse sur la chaussée en traversant la route. Derrière moi Pascal n’a pu éviter la chute, il a mal à l’épaule mais il rassure les trois autres qui ne sont pas tombés. Je reste au sol sans bougé quelque secondes je pense à mon bassin enfin je me relève et je vais m’assoir dans le talus le cuissard est déchiré et il manque un morceau de peau, j’ai mal a la hanche mais je tiens debout sur mes deux jambes. «Faut rentrer tout de suite», Luc approuve et ramasse mon vélo pour vérifier son état. On repart vers Charavines pour rentrer par la Ravignhouse mais le verglas et partout et au stop de la D50 je file tout droit dans l’herbe pour ne pas retomber. Santo descend de son vélo pour vérifier l’état de la route : ça glisse aussi. Reste la route de Clermont, en évitant la cote, Chirens, le Fagot, j’ai du mal à suivre, st Nicolas de Macherin, la petite Buisse, Centalp et la digue. Au pont de Veurey nous croisons le groupe des Anciens parti à 11h. Philippe nous chambre en s’écriant : «déjà,
    vous rentrer déjà». Mais ils ont sans doute rien vu d’anormal !
    Dimanche matin je me réveille, je ne peux pas me déplacer sans béquilles.
    Je demande à ma femme de m’amener aux urgences de la clinique mutualiste pour faire une radio.
    Le docteur des urgences a diagnostiqué une fracture du bassin ? J’ai des doutes !
    J’ai beaucoup moins mal qu’en 2014 et la douleur diminue de jour en jour et pour preuves je ne prends les
    antidouleurs prescris par le médecin.
    Je reprendrai le vélo courant janvier et je reste concentré sur mon objectif 2016. Etape du tour dans 207 jours.
    Pascal.