• Randonnée des écureuils du 23 mars 2019

    Horaire départ Sassenage 9h00
    Petite séance photo. Nous serons 23 sociétaire inscrits.

    FRANCIS,VERONIQUE,PASCAL,RAPHAEL,BEATRICE,JOCELYN,SANDRINE,MARIO,LUC,ROBERT,SANTO,JEAN PAUL,JEAN PIERRE,PASCAL L ,PASCAL M ,ANTONIO,ERIC,PHILIPPE,DIDIER,CHARLES,ANDRE,JOSEPH,FRANCOISE.

    Départ sur la piste, avec un vent de face, qui tournera dans la journée car également de face au retour.
    Beaucoup de monde à Echirolles, la liste de Sassenage est bien présente.

    Un petit café, encore une photo.

    190323_rando des écureuils d'Echirolles

    Départ sur le parcours de 90kms. Aujourd'hui, j'ai changé de groupe, j'espère que le coach ne m'en voudra pas trop. Mais rapidement, je m'apercois que je suis dans le groupe des plus entrainé. Je ne cesse de faire l'élastique et nous sommes toujours dans la plaine. Jean Pierre L est comme moi et c'est tout naturellement que nous laissons partir ce groupe. Nous sommes seulement à Risset....

    Qu'importe, le groupe Mario nous reprendra d'ici peu.

    Nous dépassons des clubs, Goncelin, Gières...Vif, Le Genevray de Vif, nous voilà rendu au départ d'une longue montée.Les premiers hectomètres sont assez violents. Il faut comprendre que je parle de mon ressenti, car pour le groupe Santo il s'agit certainement d'un p'tit coup de cul. Le Sert de Vif, Girardière, Les Brets (tiens? un nom connu) Les Drevons puis nous remontons sur la D1075 la route du Sud que Jean Paul G et Mario ont emprunté de nuit dimanche derniers lors du BRm 300.

    Giratoire, puis nous virons sur la gauche en direction de St Martin de la Cluze. Je roule toujours avec Jean Pierre malgré lui avoir dit de grimper à son allure. Pour m'en "débarasser" je m'arrête pour enlever mes manchettes, Jean Pierre poursuit sa grimpette Parti en collant long, une thermique, ma soupape va exploser.

    Puis, sans me me retourner, j'entends les voix du binôme Sandrine\Mario. Vas y Philippe (dixit Sandrine).Puis Françoise, Robert, Pascal et Raphael, et Eric.

    Ouf, le sommet et direction St Martin de la Cluze, 1er ravito. Je ne me souviens plus si tout le groupe 1 était encore là, mais il y avait Jean-Paul G qui fera tout le restant de la rando en notre compagnie.

    Ravitaillement très complet, avec coca, Nutella, des aliments que l'on a pas l'habitude de voir.

    Toute bonne chose a une fin et nous repartons dans les roues de Jean Paul et d'une Sandrine survoltée.

    Au bas de la descente, arrêt au giratoire pour permettre un regroupement.

    Après avoir averti Jean PAul, je poursuis seul vers Champ sur Drac. Petite grimpée pour descendre ensuite la Combe des Bérards.

    Ensuite, petits raidars avant d'arriver à Champ village, je pose mon collector Décathlon, et attend le groupe pour prendre quelques photos.

    190323_rando des écureuils d'Echirolles

     

    190323_rando des écureuils d'Echirolles



    Descente groupée en direction du second ravitaillement.Je repars rapidement, j'aurais peut être le temps de ralier Vaulnaveys et prendre encore des photos dans la bosse de "la gorge". Contrairement à Jean Paul qui d'un coup de rein réussit à s'extraire du groupe et prendre rapidement quelques dizaine de mètres d'avance. je ne sais plus le faire.

    Je roule avec 3 cyclos, et tout va bien. Vaulnaveys et son 12% de La Gorge. Pour moi, et d'autres(???) l'accès à cette côte est différent des autres éditions. Je décide de ne pas m'arrêter en pleine bosse mais vers le sommet.

    Arrivent peu après, Jean Paul,  Robert, Françoise, Raphaël et le tonton Pascal, Sandrine, Mario qui après son BRM de 300k a effectué deux sorties club et cette rando. Puis Eric. Mario me propose de redescendre quelques mètres et il me prendra en photo. Sympa l'Mario.

    190323_rando des écureuils d'Echirolles



    Enfin Belmont, la fin des bosses (mon oeil!!!). Uriage et long faux plat vers Brié. Je pensais que l'on allait poursuivre vers la descente du "Scotch". Que nenni, on vire sur une p'tite route à droite. Mario souhaite que l'on prenne une photo devant chez sa belle soeur.

    190323_rando des écureuils d'Echirolles

    Puis direction de Herbeys avec de petits coups de culs, et descente vers Tavernolles, Haute Jarrie, et Champagnier.

    Un Seyssinetois nous dépasse et Sandrine saute dans ses roues et c'est à fond les pédales jusqu'à Echirolles. Chaud, chaud il fait chaud.

    Sauf erreur, 418 participants sur un très joli parcours. Nous avalons un jambon beurre fromage et compote à l'extérieur sous un soleil d'été. 

    190323_rando des écureuils d'Echirolles

     

    Il nous faut maintenant rentrer. Pascal et Raphaël nos deux Echirollois nous quittent, et Jean Paul en bon capitaine de route nous mènent jusque sur la piste. Vent de face, Mario prend un relais puissant puis Jean Paul rétablit une allure qui sied à tous (moi le premier).

    Bilan médical: un peu mal au genou prothésé, séance poche de glace le soir et de nouveau le lendemain matin. J'envisage de relever de quelques mm ma selle. A suivre...

    A quand la prochaine???

    PHILIPPE

     

    Pour visualiser toutes les photos c'est ICI  

     
     

  • Samedi 9 mars

     

    Regroupement à 9h au rendez-vous habituel. Des précipitations sont annoncées en milieu de journée, Pascal Martin a mis la charlotte sur le casque, cela ne présage rien de bon côté précipitations. On ne se laisse pas décourager pour autant. N’ayant pas tous le même entrainement, trois groupes se forment.

    Ceux qui sont très entrainés avec Pascal M., Santo, Dominique, Luc, Francis, Jocelyn (j’espère n’oublier personne) optent pour la boucle autour de Tullins avec variante.

    Ceux qui ont très peu roulé en ce début de saison, Marie Paule, Jean Paul B. et Jean Pierre partent également côté St Quentin pour une sortie plus cool.

    Le troisième groupe dont je fais partie avec Patricia, Jean Marie, Robert optent pour la sortie club côté Varces.

    C’est parti. Nous rejoignons Echirolles, pour prendre la montée vers Haute Jarrie, puis descente rapide sur Champs sur Drac, la température est agréable, le ciel semble s’éclaircir un peu ce qui n’est pas pour nous déplaire. Nous poursuivons par la montée sur St Georges de Commiers. Etant le maillon faible, j’essaie de ne pas trop me laisser distancer par mes co-équipiers. Petit arrêt grignotage en haut de la bosse avant de repartir vers Vif, puis Varces, et St Paul de Varces. Là, petite hésitation, l’itinéraire ne nous est pas familier pour trouver la bosse du fond. Renseignement pris auprès d’un autochtone nous voilà sur la bonne voie. Dans mon souvenir cette bosse était plus méchante, est ce bon signe ? Jean Marie se rappelle être venu cueillir du muguet dans ces parages, c’est un tuyau pour les amateurs. Pour le retour Patricia nous guide sur une toute petite route bien tranquille à flanc de colline. Petite halte devant la mairie de St Paul de Varces.

    190309_sortieClub

    pour profiter d’une exhibition de percussionnistes.

     

    190309_sortieClub

    Un peu plus loin nous passons devant la maison d’un collectionneur d’outils anciens, les plus gros sont exposés dans le jardin et avec les plus petits il a décoré toute la façade de sa maison, c’est peut-être un peu chargé, mais surprenant. Nous terminerons par Claix et la montée de Cossey. Nous nous réjouissions d’avoir échappé à la pluie, malheureusement elle a fini par nous rejoindre un peu avant le Pont de Catane. Le timing était parfait, juste le bon kilométrage pour ne pas rentrer trop mouillés. Sortie bien sympathique en très bonne compagnie, et merci à celui qui nous l’a concoctée.

     

     CLAUDE

     

     

     
     
     
     
     
     

  •                                                         Sortie avec les anciens du 7 mars 2019


    Rendez vous 10h00. J'arrive en même temps que Joseph, Jean et Charles et après la poignée de main traditionnelle nous partons.
    Joseph propose deux circuits: Pierre Brune où un second un peu plus difficile(?) Petite Buisse et Chirens.
    Charles opte pour Pierre Brune, je préfère le second.

    Joseph part en tête régulant ainsi l'allure à sa convenance. Nous croisons un jogger, ancien président Didier Bonnet.

    Aucun doute possible, nous rentrerons avec vent de face.

    Je relaie un peu Joseph, Charles n'est pas content.

    Sortie Centralp, traversée de la RN et nous longeons le bâtiment de Rossignol en pensant apercevoir le nouvel emplacement professionnel de Didier R. Mais nous ne remarquons rien.

    Direction la Buisse, et, sur ces grandes lignes droites nous sommes chahutés par d'importantes rafales de vent.

    Attaque de la Petite Buisse où je m'extraie du groupe pour prendre quelques photos.

    190307_sortie avec les anciens

     

    190307_sortie avec les anciens

     

     

    190307_sortie avec les anciens

     
    Suite à mon périple de samedi, j'étais allé chez Décathlon pour remplacer mon jeu de direction. Quel changement!!!

    J'ai également remplacé ma roue libre. J'avais 25 dents et ce n'était plus très souple dans les bosses, j'ai mis une 30 dents.
    Je devrais pouvoir faire la Bastille sans l'aide de mes bras...

    Coublevie, Croix Bayard et regroupement. Sur la route de St Etienne de Crossey, je mets un peu les gaz et file en solitaire, puis je lèverais le pied beaucoup plus loin.

    Il me faut maintenant assurer le tempo pour mes p'tits vieux, le vent est ultra violent. Charles ferme la marche.

    Chirens,La Ravignhouse puis la dernière petite bosse avant d'entrer dans RIves. Mes compagnons vont pouvoir souffler un peu.
    Descente jusqu'à Tullins, puis la plaine par St Jean de Chépy

    A l'embranchement de la piste arrêt pipi traditionnel. Les prostates sont mises à contribution, n'est ce pas Joseph?

    Je poursuis seul tout doux, tout doux et je croise P'tit Louis

     

     

     190307_sortie avec les anciens

      

    qui effectue sa première sortie de l'année.
    Il rentre de sa montagne. Garde des petits enfants durant deux semaines, çà occupe me dit il. Il a évidemment demandé à être inscrit pour le prochain casse croûte.
    Le groupe qui totalise 234 années nous rejoint.

     

    190307_sortie avec les anciens

    Séance photo. Louis poursuit jusqu'à St Quentin. Son retour solitaire risque d'être difficile avec le vent qu'il fait maintenant.

    Quand à nous, nous perdons par deux fois Jean et Charles qui comment à être sérieusement émoussés.

    Belle sortie, mais un peu secoué par Eole.


  • Et oui déjà!!! Comme depuis de nombreuses années, le CAG Cyclo ouvre la saison cyclo en Isère avec sa 28ème Randonnée de la Plantation des Oignons (R.P.O.)

    le samedi 2 mars 2019




    700kms accumulés depuis le départ de saison, je décide de participer à cette randonnée avec A/R à vélo et ce malgré une météo peu engageant pour l'après midi.
    Grands boulevards puis pistes cyclables jusqu'à Crolles. ensuite je ne trouve plus de panneaux "pistes cyclistes" Dommage, car très sécurisantes.
    Un petit coucou aux gilets jaunes toujours en place en sortie d'autoroute devant le centre commercial.Direction Froges via la D523.
    A Tencin, petit coup de klaxon avec un Maillot Sassenage au volant???
    Arrivé à Goncelin, je cherche un D.A.B. Et bien, il n'y en a plus. goncelin est devenu une ville dortoir m'a t'on répondu. Il faut aller à Le Touvet. Tant pis, de toute façon j'ai envoyé la liste, et je n'aurais pas l'engagement à régler.hi, hi, hi....
    Sur le parking, je retrouve Maryvonne. C'est elle qui m'a klaxonné tout à l'heure. Le temps de lui retrouver les clés de sa voiture, (tête de linotte)nous rejoignons le batiment des inscriptions. Deux signaleurs sur le parking, puis un autre à la sortie du gymnase, des flèches rouges avec le n° des parcours,1, 2, 3 . Tout est parfait.
    On recherche la liste de Sassenage, mais nous ne la trouvons pas.
    L'Philippe est un peu "énervé". Pascal Jarrige (le président) vient à notre secours. Il ne comprend pas, car avec l'USSCT il a toujours reçu les listes???
    Je consulte mon smartphone, et lui montre le mail que je lui adressé. Il ne peut plus rien faire pour nous, hormis nous faire payer et se faire rembourser par le club.
    Heureusement que Maryvonne avait de quoi régler nos inscriptions.
    Nous croisons, Michèle B. et Gaspard S. puis arrivent Vito, Robert, Claude et Jean. Vito nous apprend que Mario a oublié ses chaussures à Sassenage. Son épouse les lui ramènent à voiture.
    Jean prend le départ. Avec Claude et Maryvonne et après avoir Prévenu Robert nous prenons le départ et voyons arriver, Joseph, André, et Jean.

    190302_RPO Goncelin


    Tel un musher, je me laisse tirer par deux féminines: Claude et Maryvonne...

    190302_RPO Goncelin


    Nous rattrapons beaucoup de groupes, il ne faut pas hésiter de donner de la voix pour les faire serrer à droite.
    Quelquefois voire trop souvent, le revêtement est exécrable.
    Puis j'entends dire Claude: cà y est, le programme des réjouissances arrive.St Pierre de Soucy est ses premières pentes.
    Dans une série de virages nous apercevons des maillots jaunes plus bas. Au sommet je ne marque pas de temps d'arrêt préférant rouler à mon rythme, Claude et Maryvonne temporisent. Peu après le groupe reconstitué (Claude, Maryvonne, Robert, Mario et Vito me rattrapent.
    Peu après arrivent de notre gauche, Joseph, André, et Jean .
    1er ravitaillement trop de monde

    190302_RPO Goncelin

    , je continue. Le groupe devrait  me reprendre rapidement.Descente de La Chavanne en direction de l'Isère. Je saute dans les roues du club de Meylan et ferais quelques kms en leurs compagnie. Une pluie fine fait son apparition. Les Meylanais s'arrêtent( Imperméables, Crevaison????) Je poursuis seul. Mais la pluie change elle aussi de braquet et redouble d'intensité. J'enfile mon imper et c'est reparti. Montmélian, Myans, Lac St André. c'est quasiment l'apocalypse. Claude et Jean m'avaient proposé de me ramener. J'avais répondu : on verra le temps qui fera...
    Il faut rentrer, pédaler, espérer aucun ennui mécanique, pédaler, pédaler sous cette flotte qui ne relache pas sa pression.
    Barraux, remontée vers le fort, je ne trouve plus de groupes, quelques cyclos isolés. F>inalement je redescends vers la RN et direction directe sur Grenoble.
    Lumbin, 1ère crevaison, c'est le début. Je trouve un silex dans le pneu, répare et roule carré. J'ai mal remonté le pneu, nouvel arrêt, dégonflage et regonflage.
    Crolles centre, 2ème crevaison, une épine dans le pneu. Je répare mais je n'ai plus de chambre ni de rustine et je suis seul.. Y'a plus qu'à espérer
    Sommet de la bosse de Bernin la cata....3ème crevaison. 2 solutions, la pompe où un appel téléphonique.
    Comme je fonctionne en mode: "Je veux le finir"la première solution est retenue.
    Inutile de vous dire le nombre de fois où j'ai regonflé mon pneu arrière (bien entendu...)  le nbre de doigts des mains et des pieds ne suffiraient pas à les quantifier.
    Arrivé vers 18h, ma femme me dit: mais tu as été bien long....


     

    Philippe


  • 190220_sortie solitaire (enfin, presque!!!!)

     

    Participant: Philippe

    Une fois encore, je ne pourrais pas rouler avec le groupe du jeudi. On m'a confié le rôle de nounou.

    De plus mon petit fils Ilyess s'est fait mal au genou en jouant avec ses copains au ballon.

    Mutualiste, radio. On ne voit pas grand chose. Epanchement synovie? Suspiscion croisés, ménisques? Sa maman doit prendre un rdv IRM ce jour.

    Il fait toujours aussi beau, mais frais le matin. Je pars vers 9h00.

    Tullins, et peu avant la bifurcation du col de Parménie, un cycliste me dépasse, me décoiffe et me dit "bonjour Philippe, Bernard est derrière" ???

    Pas reconnu. Qui était ce???

    Je pose donc mon vélo (çà m'arrange car le palpitant est déjà dans les tours)

    Et je vois arriver Bernard G. Photo souvenir en plein effort.

     

    Courte discussion car je pensais qu'il allait suivre la météorite qui m'a dépassé.

    Il s'agissait de Laurent C le mari de nôtre 200k'women. Laurent étant sur un segment "strava" chrono oblige.

    Bernard décide de grimper le col avec moi. Grrrrrr!!!!! J'essaie de l'en dissuader, car il ira aussi vite à pied.

    Rien à faire, il est content que l'on discute ensemble. Je lui demande si il a déjà fait des bosses cette année? Non, juste Montaud!!!

    Vers le virage, au niveau de la ferme où on peut acheter de la bonne viande, il me coupe les jambes en m'apprenant le décès de 2 ex-sociétaires. Je ne l'avais pas appris. Jean-Luc Rousseau et Christian Blanche. Christian B avait fait une grâve chute dans le tunnel du col de la Machine( coma d'une semaine)

    Au col, Bernard selfie souvenir. Nous nous séparons avant Izeaux. Bernard voulant rentrer par le col de Chatin.

     

    Direction le Grand Lemps, puis Burcin. En fait, je voulais refaire la parcours que nous avions fait avec Mario dimanche. Mais j'ai rajouté Parménie.

    Les bosses entre ternin et Virieu se passent mieux dans ce sens.

    Il n'en sera pas de même pour la grimpée qui relie Virieu à La Pin.

    Peu m'importe, l'important étant de ne pas me déclencher de douleurs à mon genou prothésé.

    Donc, tout à gauche, et sur le plat, braquet de 40x19.

    Au sommet photo.

    Le vent est quasi nul. Charavines, encore un cliché.

    Puis courte grimpée sur Apprieu.

    Au sommet de la bosse du petit bois, rencontre inattendue de deux oyotins : Chantal et Marc.

    Petite halte qui me fera du bien. Eux aussi, n'étaient pas au courant de la disparition de nos anciens copains.

    Descent du pt'it bois, le rivier d'apprieu puis Le petit coup de cul de Rives. Renage puis Tullins, et St de Chépy.

    Sur la piste, je saute dans les roues d'un gars qui me mène au pont de Veurey à 31 puis après deux autre cyclos qui roulent toujours au dessus de 30.

    Mais honnêtement, je n'ai pas pu garder mon ''19''

    Belle sortie, petite moyenne mais douleur O

     

    PHILIPPE

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique